Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 
Juste sur la glace || Sidney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Juste sur la glace || Sidney   Dim 27 Juin - 17:34

Enceinte, je le suis mais surtout agréablement amusée, je viens d’apprendre que j’attendais un bébé depuis quelques jours et oui, c’est la vie mais j’en suis heureuse car mon plus grand rêve était justement d’avoir une famille enfin du moins après le patinage. Je suis une grande patineuse surtout connue en couple avec Mike mais je n’avais plus mis les pieds sur la glace depuis 1 mois, c’est long ? J’étais tellement bien dans ma tête que je voulais mettre les pieds dans des patins, dans mes patins et patiner alors ce matin-là alors que le soleil se levait sur l’île Silhouette, j’avais ouvert mes yeux, d’un beau bleu qui ressemblait à la douce couleur de l’océan. Dans mes pantoufles légères (plus vite des tongs), je mis à arpenter ma chambre en retirant les rideaux. D’un sourire léger je me retourna en direction de la penderie en attrapant un short et un top rapidement, j’étais déjà habillée et je me mis alors en direction du bateau du bateau et armant le moteur, j’y déposai mon sac et me rendit à direction de Mahé.

Peu de 20 minutes après, j’étais déjà arrivé là-bas et déposait mon sac ainsi que tous mes petits trucs délicatement, c’est alors qu’un sourire se laissa emporter quand j’étais devant e grand bâtiment qu’était la patinoire de Mahé… j’entrai par la porte VIP en quelques minutes. Ce qu’il y a de bien dans le patinage est que l’on peut refroidir rapidement et sur les îles, c’est génial car il y fait tellement chaud en général. Affiché sur le mur, je pouvais voir des posters de mes années de gloire parmi les patineurs de Mahé, mon sourire se serra et une boule dans ma gorge se forma, je voulais surtout oublier mon passé mais pourtant je courrais après mais j’étais une patineuse et je le serais toujours après tout mais un sourire se laissa afficher sur mes joues quand j’enfilai mes patins en détournant le regard. J’avais bon dans ceux-ci et rien que sentir l’effet douloureux qui pouvait parfois donner aux pieds, j’en avais seulement du bien et soufflait comme si j’étais au paradis. C’est stupide de se comporter comme ça mais le patinage est et sera toujours ma passion.

Mettant alors mon premier pied sur la glace… quand les patins se mirent à glisser sur celle-ci, je me sentis libre et à l’aise mais surtout bien plus que sur terre, j’aimais la glace, nous étions reliés par des patins et par un passé que dont je suis fière, non pas hautaine ou peu modeste mais je me dis que j’aurais donné le meilleur de moi-même pour y arriver. C’est après quelques classique sans sauts ou quelques pas « superficielle » que je tentais un triple axel et malheureusement sans être prête, je manquais d’entrainement et surtout de forme physique et quand je me retrouva les fesses sur la glace… je me trouvais ridicule et ma première réaction était de poser la main sur mon ventre… un réflexe de femme enceinte bien sûr. J’entendis alors siffler et me relevant rapidement je commençais à patiner simplement pour faire « comme ci » car je ne voulais pas qu’on découvre que j’étais enceinte du moins pas aussi rapidement alors je me mis à faire semblant de patiner calmement en espérant ne pas avoir été repéré.

HJ : Le nombre de ligne dans votre réponse m'importe car j'aime juste faire une bonne introduction.


Dernière édition par Mandy L. Meester le Mer 30 Juin - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Mer 30 Juin - 1:46


Juste sur la glace ;
ELLES SE DÉPLACENT AVEC GRÂCE .
Sidney ouvrit les yeux de bonne heure, mais surtout de bonne humeur pour une fois. C'était rare, même plutôt étrange étant donné que la demoiselle faisait partie de ses personnes qu'il ne faut pas déranger le matin. Mais elle en profita, alluma la radio de la salle de bain et fila sous la douche en vitesse.
« Cent morts c'est le sinistre record du nombre de soldats tués en Afghanistan, au mois de juin, une première depuis le début de la guerre il y a plus de huit ans et une nouvelle qui arrive au mauvais moment la coalition est en proie à des distension sur la conduite de la guerre selon un décompte de l'AFP trois cent vingt soldats sont mort depuis le début de l'année. [...] Tout de suite après la pause nous recevrons Jean-Michel Loniaux qui nous expliquera comment protéger sa récolte de riz contre les oiseaux. » Sidney se précipita à sortir afin d'éteindre poste, aujourd'hui elle était de bonne humeur oui, mais pas au point de pouvoir écouter les élucubrations d'un illuminé sur les récoltes de riz. Elle trouvait déjà les informations assez déprimantes comme ça, cela ne l'empêchait pas de les écouter tous les matins, mais il faut dire qu'entre le nombre de morts, d'accident et de catastrophes naturelles ont étaient plutôt bien garnis, pas la peine d'écouter par dessus le marché un vieux fou !
Sidney prit un jean dans son armoire, vu l'endroit où elle allait, elle trouvait que c'était la tenue la plus appropriée. Tant pis ça ne sera pas aujourd'hui qu'elle mettra la robe qu'elle s'était acheté la veille. Hésitant entre deux chemisiers elle se décida finalement à prendre son débardeur beige dos nageur, elle prenait toujours quelques chose d'autre quand elle hésitait entre deux vêtement. Bref une tenue banale, pour une journée qui allait l'être également.

Il faisait beau et déjà très chaud, et les rues étaient désertes, en même temps les oiseaux eux-même étaient à peine levés. Sidney se sentait bien, déambulant dans la rue elle aimait cette solitude et paradoxalement ce sentiment de plénitude. Alors qu'elle se dirigeait vers son but final, elle décida brusquement de faire un détour par le Babylone. Le Babylone qu'est ce que c'est ? Mais voyons c'est le café où la demoiselle va chercher son café tous les matins ! Elle ne comprenait pas l'attirance de certain pour le Starbucks, était-ce juste pour avoir le même pot que les autres ? Avouez que ce qu'ils servent c'est vraiment du jus de chaussettes. Sidney, quant-à elle, passait tous les jours chez César, il savait comment lui préparer son café et le faisait à merveille. En général, quand elle avait le temps elle prenait un pancake à la myrtille pour que son café ne se sente pas seul. Aujourd'hui ça n'était pas le cas, elle attrapa son café en vitesse, laissant un billet sur le comptoir, il y en avait sûrement trop, peu importait en réalité, César avait l'habitude de lui l'offrir alors elle n'allait pas chipoter sur la monnaie. Avant d'en boire une gorgée elle sortit sa fiole de son sac à main pour verser dans ce délicieux café un peu de cognac. Une mauvaise habitude qu'elle avait prise et dont elle avait du mal à se débarrasser, elle ne le faisait pas tous les matins et évitait de le faire quand elle était accompagnée, les gens avaient bien du mal à comprendre comment elle pouvait boire de l'alcool si fort de bon matin.

Cette fois elle y était, face à cet immense bâtiment, elle n'y avait pas mit les pieds depuis le départ de Mandy. C'est à dire un bail... Aujourd'hui son amie était de retour et elle pouvait lui demander n'importe quand d'aller patiner un peu; la dernière chose dont Sidney avait envie c'était de lui répondre non juste parce qu'elle n'avait pas chaussé ses patins depuis trop longtemps. Elle rentra alors dans cet immense bâtiment. Elle s'arrêta un instant devant les posters de Mandy, elle était ravissante, rien qu'en observant cette affiche on pouvait ressentir la joie que Mandy avait d'être sur la glace. D'humeur joviale, Sid' se mit à siffloter elle avait hâte de retourner patiner même si elle n'était pas vraiment douée, Sidney s'essaya sur un banc pour chausser ses patins qu'elle avait mis sur son épaule depuis qu'elle était partie de chez elle.

S'approchant alors de la patinoire, elle aperçut Mandy son amie de longue date. Elle patinait d'un air nonchalant. Quelle ironie du sort, Sid' avait voulu venir avant pour ne pas paraître ridicule devant Mandy mais elle était là, elle n'avait plus le choix. Enfin si elle aurait pu faire demi tour, mais la demoiselle n'avait pas l'habitude de reculer face à un obstacle, ou ici devrais-je dire; face à la peur d'être ridicule. Tout en s'appuyant sur la rambarde elle interpela la jolie brune :

« Mademoiselle Meester, vous êtes bien matinale ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Mer 30 Juin - 14:10

Et je patinais, patinais et patinais… rien que le fait d’avoir mes pieds sur la glace enfin les patins mais vous comprenez ou je veux en venir, rien que le fait me donnait envie de sourire même si je savais que c’était derrière moi et que je devais surtout tourner la page et bien rien à faire, j’étais impatiente de mettre un pied sur la glace rien que pour le plaisir de glisser et glisser et encore glisser quand je fermais les yeux, je voyais mes enchainements et je ressentais la musique du moment, je n’oubliais aucuns de mes passages sur glace surtout ceux des jeux olympiques et Mike, il était le partenaire parfait et j’étais en sécurité. Sur la glace, je me sentais libre et tout ce qui était au tour de moi était comme absent, comme invisible et j’étais invincible, c’est bizarre mais c’est comme ça car au fond, je suis patineuse, j’aime ça et je fais ça mais c’est aussi ma raison de vivre. Je loupa à nouveau un pas mais j’avais peur, réellement peur pour le bébé parfois j’étais stupide et touchais mon ventre alors qu’il était bien trop tôt pour m’interdire de faire du patinage enfin c’était stupide et je devais réussir à cet instant… de séparer ma grossesse et le patinage car cela en coutait à ma concentration, c’est alors que j’entendis à nouveau quelqu’un mais on me parlait et quand j’approchais du bord, j’aperçu Sidney qui arrivait vers moi. « Toujours matinale ma jolie Sidney car j’aime avoir la glace rien que pour moi mais je vais faire une exception et partager avec toi, je suis de bonne humeur », un sourire délicat se dessina sur mes joues alors que j’approchais d’elle doucement. « Bonjour Sid’ », c’était déjà bien d’avoir une amie mais surtout Sidney, elle était l’amie dont tout le monde rêvait, présente et elle en vous oubliait jamais enfin c’est surtout son passé qui fait que. Quand on était enfant, il arrivait qu’on patine ensemble souvent avec Framboise aussi c’était devenue un hobby entre nous trois que l’on aimait bien qu’il n’y avait que moi qui en continua pour de la compétition mais j’avais déjà commencée.

« Allez, viens… nous devons te dérouiller », c’était bien mieux de patiner calmement avec elle que de stresser pour la grossesse alors que je patine plus aisément seule, j’étais un peu mieux de savoir sa présence mais je voulais lui dire pour ma grossesse, oh je le voulais mais pour moi, le dire d’abord à Chace était surement une meilleure idée car il est le père aussi donc c’était préférable mais vous allez rire quand Nathan m’a appelé pour m’annoncer qu’il avait un frère jumeau… 5 secondes presque après que je découvre être enceinte, j’ai paniqué à l’idée d’avoir des jumeaux car ça double donc je pourrais avoir moins de temps à moi enfin passons car là, on s’en fiche et on patine. J’attrapai les mains de Sidney et débuta sur la glace avec elle en l’a tirant marchant en arrière. Je connaissais la glace par cœur, je savais quand je devais m’arrêter et quand je devais tourner, c’était un peu ma glace, la première et celle de mes débuts. « Si tu tombes, je tombe avec toi donc ne tombes pas »… oh dieu que j’étais vraiment du genre à être nerveuse pour un rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Jeu 1 Juil - 15:20

Patiner après tout ce temps, c'était inquiétant pour Sidney, de plus que bien souvent quand ses patins glissaient sur la glace elle se remémorait les moment qu'elle passait ici avec Raspberry et Mandy. C'était comme des flash, des images d'un passé heureux. Les trois demoiselles avaient l'habitude de se retrouver ici. Quand l'un de ses patins foula le sol, elle se souvint de la toute première fois que 'Berry et Mandy l'avait traîner ici, lui promettant que ce n'était qu'une formalité et qu'elle n'avait pas besoin de s'inquiéter. Elles étaient gamines, mais déjà fortement soudées, ses deux amies se débrouillaient bien mieux qu'elle, alors elle était tout le temps celle qu'on plaçait au milieu pour qu'elle soit plus rassurée.
Mandy avait fait de cette formalité son métier, Sid trouvait ça extraordinaire, et était très fière de son amie. Elle le méritait, elle avait travailler dur pour réussir et elle avait merveilleusement bien réussit.

Ça tombait bien si Mandy était de bonne humeur c'était aussi le cas de Sid', d'ailleurs elle lui répondit d'un sourire et la salua à son tours. « Ça va toi ? J'imagine que t'as été moins stresser que moi à renfiler tes patins ?! » En même temps ça paraissait plutôt logique, notamment parce qu'elle ne foulait pas la glace avec n'importe qui, rappelez-vous c'est tout de même la demoiselle qui figurait sur ces affiches à l'entrée.

« Allez, viens… nous devons te dérouiller » La dérouiller, c'était bel et bien le terme a employé et apparemment la demoiselle l'avait vite compris. Alors que son amie l'entraina sur la glace, Sidney lui adressa un sourire, elle était vraiment attentionnée envers elle, comme une maman aurait pu l'être. La bonne humeur de Sid se changea bien vite en nostalgie du temps passé, mais ne laissait rien transparaître, même si elle n'était pas très bavarde. Elle se souvenait alors très distinctement des après-midi qu'elles passaient ici, surveillé par une de leur mère respectives qui s'amusait à filmer les exploits des jeunes amies.

Mandy enchaîna alors, « Si tu tombes, je tombe avec toi donc ne tombes pas », elle avait encore vu juste, Sid n'était pas très à l'aise sur ces patins, apparemment c'était différent du vélo, quoi ? Vous ne saviez pas que faire du vélo ne s'oublie pas ? Cela dit c'était tout de même étonnant, Mandy avait l'habitude de tomber, d'ailleurs elle devait aussi savoir comment tomber sans se faire mal... Enfin cela n'empêcha pas Sid' de lui répondre : « Lâche moi si tu veux, comme ça t'auras plus qu'à me relever. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Ven 2 Juil - 20:20

Vous n’avez jamais ressentis du plaisir pendant que vous fessiez une chose que vous aimez depuis toujours un hobbys ? Une sensation d’être bien et libre, la sensation que dieu, vous aimes ? Car l’on aime tous être aimé, non ? Je l’a ressens à chaque glissade sur une glace et à chaque fois que la lame touche le sol. Elle me demandait si je ne stressais pas pour refiler des patins ? Comme tout le monde mais bien que ce soit pour des raisons assez différentes, je stressais ce qui était clair et net mais stresser n’est-il pas un grand mot ? Car le stress c’est quoi au fond ? Hormis une boule de nerf quand on approche d’un moment fatidique ? Hormis une sensation de nouveautés qui mord et nous retournes les tripes ? Le stress c’est l’enfer mais ce n’est pas le plus important, il faut relativiser et je savais le faire quand je le voulais enfin quand je le voulais mais le stress d’une femme enceinte est différents et je le sais car ma mère l’a été et même ma jumelle donc voilà… disons que je suis certaine de tout ce qui pourrait bien être une grossesse et je devais me maintenir calme mais non, je patinais mais je ne prenais pas de risques pourtant et si j’arrêtais de me déconcentrer alors que je dois lui répondre ? Ecarquillant alors les yeux et battant des cils, j’ouvris légèrement la bouche pour répondre mais je me contentai de l’attirer vers le centre de la piste en me souciant bien sûr de son maintien. « Stresser ? Non jamais mais toi, tu l’es ? Je le sens », j’avais beaucoup d’empathie, je le savais depuis toujours et je sentais qu’elle stressait rien qu’en touchant ses mains mais elle était aussi peu à l’aise qu’un poisson dans l’eau ce qui m’avait fait rire bien que je savais pourquoi.

Après que je l’a prévienne que si elle tombait, je tombais aussi, elle me disait de l’a lâcher et de seulement l’aider à se relever mais non, c’était bien trop dangereux enfin j’apprenais à ne pas prendre de risque mais je pouvais aussi aider les autres à mieux tomber à force de patiner en couple, on doit apprendre à protéger son ou sa partenaires et surtout à ne pas tomber mais tout cela ensemble. « Tu ne risques rien et puis au pire, tu auras un petit bobo mais rien de grave, la glace ne mord pas », un sourire malsain se dessina un peu sur mon visage, genre que même si la glace mordait, je pouvais mordre et bien peut-être bien que oui et peut-être bien que non mais je pouvais réellement être une peste si je le voulais seulement il faut que je sois en colère mais suis-je en colère ? Non alors je suis une sainte comme toujours, irréprochable. « Suis ma trace et fais comme moi, tu ne tomberas pas et puis si tu tombes, tu ne verras pas défiler ta vie ». Un judicieux conseil quand on pense que je ne suis qu’une patineuse et ayant déjà fait des chutes qui auraient surement réussies à me couter la vie si je n’avais pas de chances ou un bon partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Sam 3 Juil - 23:21

Mandy venait de lui demander si elle stressait, plutôt drôle d'ailleurs car elle l'avait déjà dit implicitement antérieurement et cela devait se voir comme le nez rouge d'un clown au milieu de son visage. Pourtant elle répondit ironiquement histoire de détendre l'atmosphère, enfin pour essayer de se détendre elle même. Elle savait que si elle n'arrivait pas à le faire elle n'arriverait pas à patiner fluidement et tomberait à la moindre occasion. « Moi stressée ? Pas le moins du monde, tu rigoles ? Je pourrais faire un flip tellement je suis à l'aise. »
Notez le joli jeu de mot de Sidney, si nous étions dans un dessin animé je suis persuader qu'il y aurait eu des rires pour l'agrémenter. La vérité c'était que Sidney avait la sainte manie de stresser pour un rien. Le moindre changement dans sa vie la perturbait énormément, cela dit elle était bien trop fière pour l'avouer, et adorait passer pour une fille plutôt cool, qui se fichait de tout. Cela dit elle l'avait été cette fille qui se fichait de tout, et qui était terriblement égoïste ne parlant à personne à part pour commander à boire. Parfois cet état lui manquait, pouvoir tout oublier, parfois elle pensait qu'elle pourrait, que rien n'importait vraiment, mais se reprenait en main car elle voulait veiller sur ceux qu'elle aimait.

" La glace ne mord pas ? " C'était ce que venait de dire Mandy, ce n'était pas vraiment le moment de sortir ça alors que Sidney était stressé comme si elle patinait pour la toute première fois, du coup elle partie directement dans un délire inexplicable que seule son amie pouvait comprendre ... Ou pas : « T'en es sûre, la glace ne mord pas ? Parce qu'imagine qu'il y a un élevage de piranha la dessous et que sous notre poids on brise la glace et qu'on tombe au milieu d'eux, on va servir de repas à ces petites bêtes affamées ! Oh mon dieu, non non ! Je ne veux pas qu'on me bouffe moi, j'ai même pas manger mes célèbres pancakes à la myrtille ce matin ! » Bien sûr elle exagérait, mais elle venait de passer de la fille blasée à la fille complètement paniquée et ça l'amusait.

« Suis ma trace et fais comme moi, tu ne tomberas pas et puis si tu tombes, tu ne verras pas défiler ta vie » Lui dit-elle alors. En effet, de toute façon Sidney n'avait pas prévu d'aller patiner à l'autre bout de la piste, elle n'avait pas prévu ses deux pots de yaourt et son bout de ficelle pour pouvoir communiquer avec son amie. « Pas de problèmes je te suis ! 'Puis comme ça si tu tombes dans un trou tu seras la première à être manger par les piranha. Au pire essayer de copiner avec eux tant que t'y es comme ça on pourra se faire des soirées bain gelé ! » A force de raconter des conneries, Sidney se détendait, bientôt elle pourrait devenir professionnelle et elle aussi ferait la une des tabloïds ! Quoi vous m'avez cru ? Bande de crédule va ! En tout cas progressivement elle arrivait à lâcher les mains de Mandy, il n'aurait pas fallut qu'elle lui les tienne trop longtemps elle aurait pu croire qu'elle lui faisait des avances.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Lun 5 Juil - 17:11

Elle n’était pas stressée et pourrait faire un flip tellement elle était à l’aise ? Et la marmotte, elle emballe le chocolat dans le papier aluminium ? Bien sûr mais cependant le jeu de mot fit me fit rire, elle le savait qu’elle pourrait me faire rire avec de tel bêtise. Bien sûr je savais qu’elle n’était pas à l’aise donc je voulais rire de sa situation… « Vas y, fais-moi un flip et on verra après si tu as à l’aise ». Défier ? J’adore le faire depuis toujours et oui, j’aime les défis mais j’aime aussi donner des défis, suis-je mauvaise pour autant ? Je ne pense pas mais je trouve que j’ai plus vite de la tendance à avoir beaucoup d’humour. « Si tu le fais, je ferais tout ce que tu veux, c’est à toi de voir », ce qu’elle voulait ? Espérons qu’elle ne me demande pas un truc dangereux pour le bébé car j’aurais du mal à dire non, je ne disais jamais non à une chose que je pouvais promettre ou que je pouvais faire malgré les dangers mais je n’étais pas en danger cependant le petit monstre, si. « Au fait, tu savais que j’avais un troisième frère, c’est dingue mais oui… Nathan a retrouvé son jumeau, ne me demande pas pourquoi après 21 années mais bon, c’est marrant mais effrayant, les jumeaux… c’est génétique, imagines que j’en ponde 10 », elle savait comme tout le monde que je voulais avoir des enfants et que c’était le but de mon retour et pas que je l’étais tout de même à l’instant enfin être enceinte, pas un enfant, quoique enfin bref ce qui veut dire que je n’étais pas trop bavarde et que je ne révélais rien du tout ou pas avant de l’avoir dit au papa mais je crève tout de même d’envie de le dire à tout le monde.

C’est alors que celle-ci se mit à délire, un truc qui m’aurait fait rire si elle ne se moquait pas de moi en passant à la dérision alors que j’étais surtout sérieuse enfin passe car j’en ris, c’était ce qui comptait. « On peut dire que tu aimes briser la glace », c’était tout ? Tout ce que j’avais à dire ? C’était vraiment nul mais elle l’avait dit et c’était une inspiration que j’avais reprise hors de son délire. Mais pas assez longtemps car elle avait recommencée à parler de ses piranhas, non mais voyons… à quoi jouait-elle ? Je ne riais plus car elle voulait que j’aille copiner avec eux, non mais ils ne sont pas si sympathique que cela. « Je pense que je ne serais pas de bonnes compagnies avec des piranhas puis je me souviendrais si j’en avais déjà croisé depuis le temps que je patine et le nombre de chute que j’accumule, suis-moi et tais-toi, il vaut mieux sinon tu vas me rendre chèvre »…. Je l’étais déjà mais bon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Ven 9 Juil - 2:26

"Un, deux, trois, je lève, je pose et je glisse, un, deux, trois" Voilà ce que pensais Sidney tout en discutant avec son amie, elle ne lâchait que très difficilement la glace des yeux. Pas qu'elle avait particulièrement peur, mais elle n'avait pas envie de se ramasser, boiter n'était pas sa passion dans la vie. Mandy commença alors à la défier, ce qui fit sourire Sidney qui n'était évidemment pas prête pour faire autre chose que de simples glissades. C'est alors que la jolie brune lança les paris, généralement Sidney n'aimait pas refuser mais là réaliser un flip paraissait impossible, mais elle évita tout de même le non catégorique : « Et bien, si la proposition tient toujours dans une semaine, pourquoi pas ? »
Dans une semaine, elle aurait le temps de s'entraîner et de reprendre de vieilles habitudes disparues, décidément elle n'aurait pas du s'éloigner aussi longtemps de la patinoire. Mandy bifurqua alors totalement de sujet : " Un Meester retrouvé après 21 ans, une petite crapule des quartiers pauvres ou un véritable miracle ?" Voilà le gros titre qu'aurait pu arborer la gazette du coin ! Sidney n'en revenait pas mais elle n'eut même pas le temps d'exprimer sa surprise que Mandy était déjà en train de s'imaginer faire naître une équipe de foot : « Wah ta mère doit vraiment être heureuse, enfin j'imagine qu'en ce moment tu devrais plutôt être heureuse d'avoir retrouver ton frère plutôt que de paniquer à cause du fait que tu puisses à ton tours donner naissance à des jumeaux... ». Plus Sidney pensait à cette histoire de jumeaux, plus elle trouvait qu'elle n'avait pas tord, déjà un enfant en bas âge ce n'était pas simple à gérer mais alors plusieurs... De plus elle savait que son amie avait envie d'avoir des rejetons rapidement elle tenta donc de la rassurer comme elle pouvait « Tu sais si t'en fait 10, tu pourras les faire embaucher à l'atelier du père Noël, ou encore les inscrire au hockey sur glace ! » Le fait de savoir patiner comme des pro, ne sera sûrement pas dans leurs gênes évidemment, mais Sidney trouvait ça plutôt cocasse de s'imaginer dans les gradins à encourager tous les petits Meester.

« Je vois que mademoiselle n'aime pas les piranhas, c'est dommage... » Elle aurait pu continuer durant des heures à déblatérer sur les petits poissons aux longues dents, mais elle voyait bien que ça n'amusait pas spécialement son amie. Elle la suivit donc sans rien dire, mais en se concentrant sur ce qu'elle faisait : "Un, deux, trois, je lève, je pose et je glisse, un, deux, trois"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   Sam 7 Aoû - 23:38

Hum hum, une semaine ? Etais-je en train de me faire rouler enfin je savais qu’elle n’était pas super à l’aise sur la glace mais au fond, OSEF car ce qui comptait était surement et bêtement qu’elle patinait pour le plaisir au fond mais elle me menait en bateau. Cependant je ne pouvais pas dire si je saurais patiner encore longtemps bien que je ne suis qu’en début de grossesse, je suis certaine que les autres m’interdiront de mettre un pied sur la glace, surement par ce que je suis maladroite mais non, je ne suis pas en sucre comme dirait beaucoup de femmes enceintes. Je souris avant de poser ma main sur son épaule et l’a regardant dans les yeux fixement. « Tu tentes de me rouler, je suis certaine que dans deux semaines, on sera encore au niveau bambin et tu ne feras rien du tout cependant comme tu veux, tu sais que ce n’est pas ton genre… de baisser les bras ».

C’est alors qu’elle rigola sur le fait que je pourrais monter mon équipe de foot à mon tour mais je dirais plus vite qu’une équipe de hockey sur glace conviendrait mieux mais bon, au fond ce n’est rien mais un sourire se dessina sur mon visage surtout par ce que je cachais aussi ma grossesse ou peut-être pas. « Un frère de plus ou un frère de moins dans notre famille, on ne compte plus mais imagines-moi avec des jumeaux, finis la glace surtout pour la condition physique perdue mais je veux dire qu’y mettre un bête pied me couterait la vie. » C’était marrant de parler de ça alors que j’étais réellement enceinte enfin je ne savais pas encore que c’était de jumeau mais on s’en fiche de savoir ça pour le moment même si c’est le sujet de conversation du moment. C’est alors qu’elle déconnait à propos des 10 enfants… mais 10 c’est beaucoup… « je fais une équipe de foot ou de tout ce que tu veux seulement si tu les adoptes car tu sais même si j’aime les grandes familles, j’en aurais assez avec deux ou trois mais 10, c’est beaucoup ».

Je n’aimais pas les piranhas et pour être franche, j’en avais une trouille même car j’avais regardé un film enfin un documentaire à ce sujet étant enfant, il n’a jamais réussi à sortir de ma tête… je hais les piranhas en fait, je hais tout ce qui mord. « Je déteste cela, c’est pire que l’herpès pour moi ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Juste sur la glace || Sidney   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juste sur la glace || Sidney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Labriz Seychelles | RESORT :: En dehors de l'île Silhouette :: Mahé Island :: La Patinoire-