Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 
Hey mumy... I'm alive !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hey mumy... I'm alive !   Dim 27 Juin - 23:06

    Y a du soleil et des nanas… nanananananana etc ! Et c’était ce qu’avait toujours aimé le jeune Marshall ! Rien que le fait d’arriver sur la plage, avec un short lui arrivant jusqu'aux genoux, de couleur rouge, avec sa serviette sur l’épaule et ses lunettes de soleil, et de voir que dès le matin, cette fameuse plage était assez pleine déjà, et une… deux… trois… filles qui venaient de passer devant lui, juste sous ses yeux, il baissa deux secondes ses lunettes pour mieux les voir, puis les remit en place et de se frayer une place au milieu de tout ce monde, il en trouva une un peu plus loin juste à côté d’un coin d’ombre, parfait pour y poser le cocktail qu’il ira chercher un peu plus tard enfin dans vingt minute quoi ! Ouais il était environ onze heures du matin, mais c’était seulement l’apéro après tout ? Il se mit de la crème solaire, avant d’aller se baigner un moment, il n’avait pas besoin de se rendre à la plage avec quelqu’un, il savait qu’il se ferait vite des connaissances avec qui passer le temps, d’ailleurs on le retrouva environ une demi heure après, au bar, en compagnie d’une jolie demoiselle ! Elle s’appelait… il ne le savait déjà plus ! Il avait dû penser à autre chose quand elle lui avait dit son prénom, tout ce qu’il savait c’était qu’elle était plutôt canon et qu’il lui serrait facile de l’amener dans son lit plus tard ! Il lui avait tout de même payer un verre, elle avait pris un ice tea à la pêche car l’alcool lui faisait tourner la tête, il avait alors plaisanter sur cela, puis de fil en aiguille, ils s’étaient retrouver dans les cabines d’essayages des femmes, alors qu’elle s’occupait de lui tranquillement, une autre femme avait ouvert la porte les surprenant alors, elle en fut étonné et la referma aussi tôt, l’autre jeune femme qui s’occupait de lui ne fit pas attention, et c’est comme cela qu’il finit par s’occuper de son cas dans la cabine. Il en sorti avant elle, car elle y était resté pour se rhabiller complètement, elle avait un rendez-vous avec… pfff il ne savait plus avec qui elle lui avait dit à dire vrai, il n’avait pas fait attention trop occuper à faire quelque chose ! Quand il quitta les vestiaires des femmes, il tomba nez à nez avec celle qui l’avait surpris un peu plus tôt, il lui fit un clin d’œil avec un petit sourire coquin, avant de partir, tandis qu’elle le regardait d’un drôle de regard se disant surement « Il se prend pour qui celui-là ? ».

    Après la plage, le jeune Marshall était retourné chez lui pour prendre une douche et enfiler quelque chose de plus présentable. Pourquoi ? Et bah tout simplement parce qu’il allait rencontrer sa mère aujourd’hui même… Une petite appréhension… enfin grande même ! Il ne savait pas vraiment comment elle allait réagir à tout ça ! Mais Nate, son frère jumeau lui avait promis qu’il allait « préparer » leur mère pour ne pas avoir un très gros choc. Bref ! Il avait enfilé un short blanc lui arrivant juste au niveau des genoux, une chemise blanche également avec des tongs. Il remit sa montre qu’il avait enlevé quand il s’était rendu à la plage, son Iphone qu’il mit dans la poche de son short, puis prit ses lunettes de soleil puis direction l’hôtel ou devait se trouver son frère et sa mère à l’attendre enfin normalement ! Il s’était rendu sur l’île en question, regardant l’heure, il avait une bonne vingtaine de minute d’avance, il fallait donc passer le temps et ne pas arriver trop tôt, pour qui il se ferait passer ensuite ? Il alla alors au bar de l’hôtel, ou il se prit un autre cocktail fait maison, une nouvelle spécialité, tiens pourquoi pas goûter hein ? Il discuta un moment avec le barman, apparemment ce dernier le prenait pour son frère, tellement il était serviable, Tyler s’était renseigner brièvement sur la famille Meester, elle était gérante de l’hôtel ou il se trouvait en ce moment même. Un très bel endroit d’ailleurs. Il regarda autour de lui puis reporta son attention sur le barman, tout en commandant une nouvelle boisson, ce dernier le regarda d’ailleurs bizarrement. Mais écouta et fit ce qu’il lui demanda. C’est un peu plus tard que le jeune Marshall regarda une nouvelle l’heure. Il était temps.

    Le cœur battant, il se dirigea vers les logements de la famille, de sa famille pourrait-il bientôt dire, enfin même s’il se doutait que sa venu ne serait pas évident pour tout le monde. Il avait une main dans une poche alors qu’il s’approchait de plus en plus du lieu du rendez-vous fixé avec Nathan. Il respira un bon coup, avala sa salive et tout le tralala et quand il arriva devant la porte. Il souffla puis hop un petit « toc toc toc » et attendit qu’on vienne lui ouvrir. Devait-il sourire ou pas en voyant sa mère biologique ? La prendre dans ses bras ? Merde ! Voilà que toutes ses questions remplissaient sa tête alors qu’il entendait des pas derrière la porte se rapprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   Lun 28 Juin - 14:45

    Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, le jeune Meester avait passé deux jours dans le brouillard total, une sorte de voile irréel qui vous couvre les yeux sur la réalité de la vie. Se retrouver face à son sosie, son jumeau de chair et de sang lui avait fichu un sacré coup. Grandir tant d’années sans l’avoir à ses côtes, apprendre son existence du jour au lendemain quand ce dernier vient spécialement à vous pour parler… Mais bien heureusement, tout s’était très bien passé, du moins le plus dur était de devoir préparer psychologiquement le reste de la famille. Mandy, c’était par téléphone. Un peu lâche de le reconnaitre sauf que c’était le seul moyen et vu qu’elle est enceinte, le mieux était de ne pas la confronter directement en face à face. Il ne sait pas trop comment elle vit l’information à présent. Ensuite, il a été voir sa tante Kate. Elle est tombée de haut dis donc! Pourquoi elle, parce qu’il a besoin d’un conseil d’adulte afin qu’il se mettre dans la peau de sa mère avant tout. Elle fut pas vraiment étonnée d’ailleurs puisque le corps du bébé, ben on ne leur a jamais montré. Les médecins à l’époque avaient prétendu l’avoir brûlé puisqu‘il n‘a pas survécut soi-disant… enfin le faire sans l’avis de la famille ne se fait pas, mais il fallut plus réconforter Blue sans savoir la vérité au fond.

    En parlant d’elle, justement sa réaction… d’abord elle eut fait une grimace étrange, le prenant surement pour un fou. Puis elle avait du mal à le croire, elle lui a hurlé dessus, demandé s’il ne touchait pas à une quelconque drogue alors que son fils est sain, bon ok il fume à des occasions précises un petit joint mais rien de mal. Et pour le bouquet final, Nate a vu sa mère s’effondrer en larmes en lui évoquant le passé et dire que son deuxième fils est mort. Lui, il l’avait prit dans ses bras en lui avouant que non, ce n’est pas une plaisanterie et que Tyler l’attendait. Qu’il avait besoin de sa véritable mère et pas de celle qui l’a arrachée à eux. Mais oui, le prénom a été changé. Le rendez-vous avec le jumeau était donc convenu pour aujourd’hui. Elle devait être très certainement anxieuse, le bouleversement d’émotions était à prévoir. Ce serait plus des retrouvailles entre eux, il était juste là pour épauler sa mère et qu’elle constate de ses propres yeux qu’elle a deux enfants, identiques physiquement. A quelque chose près. Après niveau caractère, elle va devoir découvrir par elle-même comment celui-ci a été élevé et le fait d’avoir grandit séparément qui les rendent si semblables et si différents à la fois. Néanmoins, le plus jeune des deux avait été touché par l’histoire de son ainé et comprenait enfin ce manque inexplicable en lui car les jumeaux sont généralement liés à une connexion psychologique.

    Cet après-midi là, il avait comme d’habitude passé un moment avec sa chérie avant de les retrouver. Blue et Nathan étaient chez eux, dans le logement familial. Mais il pressentait que sa mère devenait disons « bizarre » enfin ce n’est pas le mot exact. Une sorte de stress, un mélange d’appréhensions. Cela dit, c’était évident qu’elle avait hâte de le retrouver. Il entendit frapper à la porte en quelques coups. Trois précisément, comme lui en fait. Alors mère et fils suivit l’un de l’autre, s’approchèrent progressivement de l’entrée. Ils se regardèrent d’un air complice et elle ouvrit la porte; l’air de choc et de surprise en était comique.

    « Alors maman, oui tu ne rêves pas. Je suis à tes côtés et euh… ben voilà mon jumeau. Euh, si vous avez besoin de parler, faire connaissance… après tant d’années… Tyler, mec! Mon frère… hello… »

    Hum l’épreuve est rude, mais encore comment ce rendez-vous va-t-il tourner au final? Poignée de main entre frère, tape quasiment amicale dans le dos et ces derniers semblaient unis. Puis il se décala pour laisser Blue à son tour le serrer dans ses bras, lui faire un câlin, des bisous… enfin ce qu’il doit attendre depuis trop longtemps et réciproquement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   Mar 29 Juin - 17:21

« On ne peut pas faire de grandes choses - rien que des petites avec un immense amour. »

Alors que je suis une femme disons « normale » heureuse avec des enfants, j’ai mes faiblesses dont un sujet tabou qui m’a hanté durant bientôt 21 ans. C’est choquant quand on se réveille peu à peu… encore sous l’effet de la péridural et qu’on nous annonce que l’un des bébés est mort ? Car j’attendais des jumeaux mais qu’aussi le corps était brulé ? Au début, j’avais réellement pensé à une blague et je disais « arrêtez de délirer et amenez mon fils. » après l’on me répétait encore 20 fois que mon fils était mort, c’était agaçant car je ne trouvais pas ça marrant mais au fond de moi, je n’y croyais pas alors qu’ils me regardaient tous bizarrement, j’avais finis par même pêter un plomb et quitter la chambre, je crois que je n’étais pas partis plus de 5 heures mais depuis plus de 7 heures avant de reprendre mes esprits mais j’ai finis par les « croire » même si je ne m’y suis jamais réellement faite, le matin… je préparais souvent deux biberons et quand j’arrivais devant les berceaux, je me rendais compte qu’il y en avait un de trop mais il était là dans ma tête, dans mon esprit, dans ma vie même si pas physiquement. Enfin, je n’en ai plus parlé depuis 21 ans pensant alors que je n’en avais pas besoin.

Jusqu’au jour ? Où Nathan arriva dans ma villa et se pensa marrant en me disant qu’il avait rencontré son frère jumeau alors qu’il n’était même pas au courant, on pensait que cela pourrait traumatiser un enfant peut-être même lui donner l’impression de ne pas être complet et se perdre. Du moins, nous le pensions avec Edward et nous n’avons jamais osé en reparler entre nous même si il osait… à chaque fois, je ne lui répondais pas car une mère n’accepte jamais réellement la mort d’un enfant à peine au monde, elle ne s’en remet jamais et moi, non plus ! C’est étrange mais revenons au fait car Nathan ne pouvait pas me taquiner sur ce sujet alors qu’il n’était pas au courant, au départ je pensais qu’il avait fumé ou était saoul car ce n’était pas possible, non mais c’est digne d’un film enfin presque cependant je me disais qu’il avait dû voir quelqu’un qui lui ressemblait et j’insistais mais lui aussi ce qui de fil en aiguille fit «déborder la petite goutte d’eau » si je puis dire bien sûr puisque d’une parole, d’une seule phrase tout changea quand je lui dis que son frère jumeau était mort car il me répondit que ce n’était pas vrai et qu’il était là… non mais je rêve ? Et tout cela était seulement arrivé depuis quelques heures, je n’en suis toujours par remise et depuis je suis choqué, j’appréhende et je deviens dingue mais je suis déjà dingue, vous le savez surement mais je suis dans le déni pour oublier le stress, je fais comme ci de rien n’était en étant 20 fois plus impulsive et loufoque qu’en temps normal. Je déni surement par ce qu’au fond je l’ai toujours su mais je n’ai jamais agis pour prouver que j’avais raison et qu’il n’était jamais, oh non jamais mort.

Est-ce possible ? Je n’en savais rien mais je me sentais un peu comme dans les feux de l’amour et je me demandais quand Nicholas et Sharoon allait débarquer à la porte pour annoncer qu’il allait encore se remarier pour la cinquantième fois ou si Vicky allait encore avoir un membre de sa famille à l’hôpital car je crois qu’ils y vont toutes les semaines soit par accident ou alors simplement par ce qu’ils ont été battus mais encore d’autres comme des enlèvements enfin c’est la folie sous le feu de l’amour ? Mais oui, je pensais y être comme jamais et après surement qu’une fille que je n’ai jamais mis au monde viendra pour annoncer qu’elle est enceinte ? Ahhh, non presque c’est Mandy mais je l’ai mise au monde, remarquerez-vous que tout cela ne me rajeunit pas réellement ? Depuis en attendant le moment, j’étais devenu maniaque et nettoyait la maison avec une loque et un spray anti-poussière vêtu d’une robe d’été, je devenais dingue et pas qu’un peu, c’était électrifiant mais pourtant j’avais une femme de ménage, me croyez-vous ? Si je vous dis que je l’ai même renvoyé chez elle pour une pause ? Si je vais à la réception ou en cuisine, je me mets la main à couper qu’ils seront tous en congé et que je bosserais pour eux, c’est comme ça quand je stress, pour oublier, je travaille et je travaille encore mais bon, évitez de me dire que je le fais aussi quand je ne stresse pas car je peux grogner parfois. Accélérant le mouvement pour nettoyer ce meuble, il arriva même que Nathan me confisque cette foutue loque et que je l’asperge de spray. Chantonnant qu’il y avait du soleil et des nanas sans cesse pendant la matinée, je n’arrêtais pas alors que la sonnette de la porte retentit, je me figeai alors devant elle en regardant la poignée, j’étais comme fixé à la façon Piper Halliwell, je paris qu’elle m’a surement fait un truc pour que je ne bouge plus… c’est dingue ? Mais non, c’est juste que je redescends de mon petit nuage, le cœur battait à 10 kilomètre à l’heure surement et ma tête enfin mon cerveau était déconnecté, je n’étais pas réellement là mais j’étais sur la poignée enfin non mais mon regard l’était alors que Nathan ouvrait, mon regard se posait sur l’ombre derrière la porte et je fermais les yeux idiotement avant dès les rouvrir.

Apercevant mes « deux fils », j’en ai frissonné rien qu’en y pensait et bien je lâchai la bombe de spray du sol, le bruit se fit entendre et d’ailleurs en fit sursauter sauf moi qui commençait nerveusement à chipoter avec la loque et à la torde dans tous les sens sans réellement m’en rendre compte, c’était plus fort que moi mais elle en voyait de toutes les couleurs ! Nathan me parlait, il saluait même son frère avec une petite tape dans le dos mais je ne réagissais pas réellement, j’étais une spectatrice muette comme dans les vieux films, il ne manquait que le chapeau, le costume et la canne de Charlie Chaplin puis peut-être une ambiance en noir et blanc mais je voyais tout sans vraiment écouter, j’étais ailleurs mais ici, c’était étrange et surement l’un des moments de ma vie, le plus formidables mais à la fois, le plus difficile. Je voulais parler mais cela ne sortait pas et je voulais écouter mais j’avais tellement de choses dans ma tête qui se bousculait que je n’entendais rien enfin si mais j’avais l’impression qu’ils parlaient complétement et royalement en chinois, c’est marrant pourtant car je parle chinois, le boulot l’oblige.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   Mer 30 Juin - 20:22

    Cela faisait depuis un mois que Tyler s’imaginait comment se passerait la rencontre avec sa famille, avec Nathan ça s’était bien passé, il n’avait pas encore vu les autres et avec sa mère biologique… C’était la rencontre qu’il redoutait le plus ! Il se l’était souvent imaginer soit elle lui sautait dessus immédiatement, le faisant tomber à terre, tout en le serrant fort dans ses bras lui disant qu’elle était heureuse de le voir vivant, soit elle était fâché, elle ne voulait pas faire sa connaissance, après tout ce n’était plus son fils, soit elle ne pouvait plus parler paralysé par pleins de sentiments qui l’envahissait. Et ce fut d’ailleurs cette dernière réaction qui fut la vraie. Tandis que Nathan le saluait et se plaçait à côté de son jumeau, Tyler avait le regard posé et rivé sur sa mère. Cette belle femme était sa mère. Il avait du mal à y croire, elle était encore plus belle que dans ses rêves, car oui il en avait même rêvé, il avait été comme un petit enfant à la veille de Noël. Sur excité par l’idée de la rencontrer et de voir enfin à quoi ressemblait sa vraie mère, s’il avait des ressemblances avec elle et son père ? Qui étaient-ils ? Comment étaient-ils ? Des tonnes des questions du genre qui trottaient dans sa tête à longueur de journée.

    Il la voyait en face de lui, elle était… il ne savait pas à quoi elle pouvait bien penser, elle ne parlait pas, ce qui gêna légèrement le jeune Marshall alors qu’à l’habitude il n’avait pas ce genre de problèmes. Mais là, c’était totalement différent, c’était clair et net ! Il se racla la gorge, puis se frotta les mains, il les mit ensuite dans les poches avant de son jeans, puis les poches arrières. Ensuite il les croisa sur son torse, puis enfin pris la parole.


    Tyler – Euh… Bonjour… moi c’est Tyler !

    Il lui fit un petit sourire. Sur le moment même, il se demanda si ses parents lui avaient trouvé un prénom avant qu’il ne soit kidnappé, sa mère « adoptif » ne le lui avait pas dis, pas les petits détails sur sa naissance en tout cas ! Et ceci, lui trotta dans la tête. Il se demandait même comment aurait été sa vie s’il avait toujours grandit avec sa vraie famille, aurait-il eu la même personnalité qu’il avait à présent, le même type de caractère ? Aurait-il choisit de faire carrière en médecine ? Des tas de changement se serait fait, il le savait, les gens pouvaient être différent suivant l’endroit ou ils grandissent. Bref ! Il attendait encore une quelconque réaction de sa mère. Il se demandait même si elle était réellement parmi eux, tellement elle semblait assez ailleurs. Dans un autre monde, tout comme il l’était également par moment.




Désolé pour le poste minable :$
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   Sam 3 Juil - 15:42

    Nathan pressentait le malaise ambiant, sérieusement avec sa mère totalement tétanisée au point de rester plantée au beau milieu de l'entrée comme un piquet mais il voulut détendre l'atmosphère et plaisanter un peu. De quelle manière? Oh et bien, il avait ce côté naïf et enfantin dont il avait le secret, un coup qui marchait bien souvent. Il lui suffirait probablement d'une seule remarque et son plan fonctionnerait.

    " Allo maman? Ici la Terre?! Tyler et Nathan appellent leur mère. Allo, Allo? Me recevez-vous?"

    Oui le jeune homme était légèrement moqueur sur les bords! En même temps, il y avait de quoi l'être. Son pauvre jumeau quoi!

    " Alors il est stipulé dans le guide de la mère parfaite que les câlins sont un besoin vital pour un fils. Autant que manger, boire et dormir. Et si c'est bien mon jumeau, crois-moi que je peux ressentir ce dont il a besoin. Et la réponse? Ne pas se sentir comme une bête curieuse! Non mais il ne va pas te mordre, allez allez!"


    Le petit n'était pas sans ignorer à quel point un contact physique serait nécessaire entre les deux, primordial comme retrouvailles! Tandis que son double adressait des sourires timides, ne savant comment trop réagir. Il s'écarta et poussa sa mère dans le dos en direction de son autre fils. Pour le partage des bras de la femme la plus importante de sa vie, au fond il y est habitué donc ce n'est pas comme s'il y avait de la compétition dans l'air. Au contraire, ils les poussaient.






[ excusez le fait de pas être chez moi pour ce post ]


Dernière édition par Nathan A. Meester le Mar 6 Juil - 16:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   Lun 5 Juil - 15:36



Il m'avait poussé en sa direction, ils avaient parlés entre temps et j'avais un peu plus enregistré de leur parole mais que devais-je dire ou faire, je ne savais pas alors que l'impact de la poussée de Nathan m'avait un peu sortit de mes rêves, de mon comma elliptique et de tout ce qui pouvait me gêner, me réveiller et surtout de ma fidèle envie de tomber dans les pommes. Je ne savais pas que faire, j'hésitais quand bêtement je me mis à secouer les mains et les placer sur mon visage « C'est grand » enfin non, il n'est pas grand mais je voulais dire que c'était grand comme grandiose de l'avoir là... devant moi, je ne voyais cependant pas double. Je suis stupide car je n'arrivais pas à dire plus que ça. Comme Nathan le proposait dans son discours bien amusant, je le pris alors dans mes bras enfin je lui fis un câlin car j'aimais ça aussi. Cela me fit bizarre mais aussi tellement de bien que je pourrais en devenir dépendant assez rapidement, je souris également en le lâchant pour ne pas l'étouffer, je pris alors les mains de mes deux fils, c'est d'ailleurs difficile à dire... mes deux fils ? Ouahhh, même le dire était devenu étrange. Je les attirais alors vers le salon... « On ne va pas camper devant la porte tout de même, on est pas assez fous, nous les Meester » Je ne sais pas pourquoi mais je savais que cela le réconforterait que je le dise Meester car il l'est et c'est logique qu'il le sache, il est un Meester, aussi taré que les autres Meester et même si il fut éduqué plus loin. Mais ce qui était le plus marrant dans cette phrase était que c'était moi qui campait et non lui enfin j'étais loin d'être toujours tétanisé car en plus, je ne pus lâcher aucune de leurs deux mains, les tenir toutes les deux me rendait plus forte mais c'était aussi une chose que j'avais toujours voulu faire. Rire, j'en ris et c'était étrange mais surement mon coté Lunatique ou nerveuse qui me rendait comme cela ? Enfin je ne savais pas réellement que faire alors qu'on était assis sur le canapé.

HS: Ce n'est pas très long non plus mais on n'avancera plus vite Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hey mumy... I'm alive !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey mumy... I'm alive !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Labriz Seychelles | RESORT :: L'île Labriz Silhouette Seychelles :: Les habitations de l'hotel :: Beach Villas-