Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 
Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyLun 28 Juin - 12:27

Une magnifique journée ensoleillée s’annonçait. La jeune femme s’était levée de bonne heure. Elle ne travaillait pas se jour là et elle avait décidé de profiter autant que possible du soleil. Et par conséquence de la piscine. Elle aimait beaucoup se détendre de cette manière. Elle alla prendre une bonne douche tiède, à peine était elle levée, puis elle enfila un maillot de bain. Un bikini pour être plus précise. Puis elle enfila une sorte de paréo autour de sa taille et s’attacha ses longs cheveux bruns en une queue de cheval. Un petit déjeuné? Non, elle n’avait pas faim. Elle quitta son pavillon, qu’elle referma à l’aide de la carte électromagnétique puis elle descendit quelques marches d’escalier avant de se retrouver dans le hall de l’hôtel. Bien sur, elle aurait pu emprunter l’ascenseur mais en même temps, elle s’échauffait avant de nager, ce qui n’était pas plus mal. En passant devant le comptoir de l’accueil, elle salua quelques personnes et se retrouva dehors, à l’air pur de l’île.
Direction les piscines! Elle se choisit une table, un petit coin tranquille où elle s’installa avant d’enlever son paréo et de plonger dans l’eau qui avait une bonne température. Elle fit quelques longueurs avant de ressortir et d’aller s’installer à sa table. Elle resta là, à faire bronzette quand elle remarqua un jeune homme qui ramassait des verres. Elle-même venait de commander un cocktail. Un sourire, un regard. Voila ce qu’elle lui avait lançé. Mais ce n’était pas un regard du genre: ‘’Tiens, je le connais pas lui!’’ Non, c’était plutôt un regard du genre: ‘’Il est vraiment sexy.’’ En gros, elle le dévorait des yeux…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyLun 28 Juin - 15:54

Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 2hs54wlLe regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Pbucket

" C'est qu'il est drôle Alaric "

    Le matin était le meilleur moment de la journée pour éviter les grincheux de clients qui devaient encore faire leur nuit alors que d’autres comme Alaric travaillait depuis déjà deux heures. C’était assez rare de voir du monde autour des piscines. Cependant, les verres de la veille trainaient encore sur quelques tables. Ainsi, le jeune homme avait enfilé sa tenue de serveur afin de remettre un peu d’ordre dans les environs. Pour lui, c’était des vacances d’être loin de l’agitation constante du complexe hôtelier. Un plateau à la main avec un torchon sur l’épaule gauche, il était prêt à affronté sa matinée. Malgré les apparences, Alaric adorait venir dans ses lieux. Pourquoi ? Il pouvait parfaitement ignorer les clients en étant très silencieux afin de ne pas les déranger. Avant de partir du bar, le jeune serveur avait déjà pris quelques commandes afin de les remettre aux clients.

    A présent, il se déplaçait entre les rangés de transat et de table. Le matin, la température était parfaitement supportable. Par contre, l’après-midi s’annonçait très chaude. Les clients n’allaient pas supporter d’être au soleil mais plutôt dans la piscine en commandant des cocktails. Une de rêve pour des gens qui avaient les moyens de s’offrir des vacances comme celui-ci. Alaric ne comprenait pas ses personnes ! Enfin, il n’essayait même pas de se mettre à leur place. Pour lui, ce n’était que des riches feignants qui n’aimaient que les vacances alors qu’ils vivaient toute l’année dans des îles paradisiaque. Une vie qui n’était que vacance. Alaric s’amusait en regardant ses personnes qui essayaient de perdre du poids à cause de leur inactivité. Ils étaient pitoyables.

    Etre au bord de la piscine permettait aussi à Alaric de critiquer dans son esprit les clients qu’il pouvait apercevoir. C’était un jeu qui le détendait durant son boulot quotidien. Il croisa le regard de quelques jeunes femmes qui voyait une sorte de distraction en la présence du jeune homme. Son deuxième jeu préférait ? Jouer au tentateur. Il faisait des poses qui mettaient en valeur son corps pour que les jeunes femmes salivent devant lui. Alaric prenait un pied d’enfer face à ce spectacle. D’ailleurs, il pourrait sortir avec une fille différente chaque soir grâce à cette séance de matage. Pourtant, le jeune homme ne le faisait pas. Ce n’était pas son genre malgré les dires de ses collègues.

    Ainsi, il s’éloigna des tigresses pour continuer son ramassage de verre. Cependant, un regard plus intense avait attiré son attention. C’était à la fois drôle et complètement irrésistible. Alaric n’avait pas encore localisé la jeune femme ou le jeune homme. Non, il ne fallait pas rire. Il avait des demandes auprès des gays de l’hôtel même s’il n’irait jamais avec l’un d’entres eux dans l’une des chambres. Sur son plateau, il ne restait plus qu’un seul verre. Et comme par hasard, au même moment, il avait finalement trouvé la demoiselle qui le dévorait des yeux. Alaric s’approcha avec un petit sourire en coin avant de lui poser le cocktail sur sa table.

    Alaric Si vous continuez à me fixer. Je vais finir par rougir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyLun 28 Juin - 22:08

Que dire sur ce que faisait la jeune femme? Elle regardait un jeune serveur qui avait attiré son regard. Elle le dévorait des yeux, ce qui n'était pas forcément son habitude. Enfin, ce n'était pas qu'elle ne regardait jamais les beaux jeunes hommes qui attiraient son attention, mais elle était généralement plus discrète et observait d'une autre manière. Elle venait de faire quelques longueurs et avait commandé un cocktail. C'était dingue la façon dont elle observait ce jeune homme. Et c'était dingue aussi combien elle était accro aux cocktails de cet hôtel. Un verre restait encore sur le plâteau du serveur. Il s'approcha d'elle, un sourire en coin, et déposa son verre sur la table tout en disant: "Si vous continuez à me fixer, je vais finir par rougir". Que répondre à cela? Elle venait de se faire capter et elle se mordilla sa lèvre inférieure. Elle baissa son regard quelques secondes, comme si le soleil la gênait alors qu'en réalité, c'était lui même qui l'éblouissait. Puis elle lui adressa alors un grand sourire, plongeant son regard dans le sien et en lui répondant enfin, d'une voix douce:

-Je ne pensais pas que mon regard ferait autant d'effet. Mais ca ne fait rien, ca ne vous rendra sans doute que plus charmant.

Sixteen le draquait-elle? En fait, elle était un peu déçu qu'il lui parle. Cela gâchait, d'une certaine manière, la magie qu'avait installé tout leurs regards. Mais ce n'était qu'un détail. Toujours souriante, elle se présenta, rapidement, au jeune homme:

-Je m'appelle Sixteen. Sixteen Prudence Spencer.

Elle attendait, patiente, que le jeune homme se présente à son tour et qu'il engage peut-être la conversation plus loin. Quoi que, finalement, pourquoi attendre? Honnêtement? Au point où ils en étaient, pourquoi ne pas continuer sur la lancée? Bon aller, elle lui fit une proposition, au pire, il refuserait.

-Vous vous asseyez un instant?

Toujours ce même regard, celui qui l'invitait et qui le dévorait toujours autant. Il était vraiment à croquer mais elle ne faisait pas partie de ces filles superficielles. Si elle le dévisageait autant ce n'était pas simplement parce qu'il était craquant ou sexy. C'est qu'il avait ce petit quelque chose en plus qui faisait craquer la demoiselle. Bien sur, le physique jouait mais il avait un truc qui lui donnait un charme plus irrésistible encore. Et puis, elle se posait des questions: Pourquoi s'était il arrêté chez elle alors que d'autres filles, avant Sixteen, l'avaient regardé? Elle voulait en savoir un peu plus la dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMar 29 Juin - 21:49

Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 2hs54wlLe regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Pbucket

" Ce n'est pas vraiment autorisé "


    Sa phrase n’était qu’une excuse comme une autre pour avoir une petite discussion avec la jeune femme. Ainsi, elle resta un moment silencieuse avant de se morde la lèvre inférieure. Il l’observa attentivement comme s’il n’avait jamais vu une femme de vie. Elle baissa ses yeux vers le sol avant d’afficher un magnifique sourire sur son visage en plongeant son regard dans celui d’Alaric. Le jeune homme s’amusait de voir cette petite parade avant qu’elle ne prenne la parole. Depuis le début, il sentait qu’elle n’était pas comme ses autres tigresses qui n’attendaient qu’une seule de la part du serveur. Bon, il pouvait se tromper sur elle vu les regards très provocateurs qu’elle lui lançait depuis tout à l’heure. De toute façon, Alaric avait pris l’habitude d’attirer les regards des jeunes femmes. C’était comme un aimant, finalement. Pourtant, il ne profitait pas de ses atouts pour avoir l’une de ses nombreuses femmes. Le jeune homme pourrait être riche à force de manipuler l’agente féminine. Mais, il continuait à rester honnête pour le moment, en tout cas.

    SixteenJe ne pensais pas que mon regard ferait autant d'effet. Mais ca ne fait rien, ca ne vous rendra sans doute que plus charmant.

    AlaricVous doutez du pouvoir d’attraction de votre regard ? Je vous assure qu’il agit comme un aimant.

    On pourrait croire qu’on assistait à une parade amoureuse. Pourtant ce n’était pas le but recherché par le jeune serveur. Quelque part, il s’amusait parce qu’il sentait que les autres femmes regardaient dans cette direction avec hostilité. Elles étaient jalouses, les pauvres ! Au fond de lui, Alaric ressentait un pouvoir sans limite sur les femmes ce qui pourrait autant faire plaisir que peur pour certains hommes. A présent, il allait prendre goût à un nouveau jeu qui semblait diabolique sur les bords mais très amusant pour lui. Pour la première fois de sa vie, le jeune homme avait besoin de voir son pouvoir de séduction sur une femme comme Sixteen. Elle était riche, jeune et très certainement célibataire. Une sorte de jackpot pour Alaric qui allait mettre en place sa nouvelle distraction. Ce n’était qu’un serveur avec un salaire insuffisant qui n’avait rien de bon en lui. Alors allait-elle rentré dans son petit jeu ?

    SixteenJe m'appelle Sixteen. Sixteen Prudence Spencer.

    AlaricTrès jolie. Moi, c’est Alaric Dontae Turner. Ravi de faire votre connaissance

    La jeune femme semblait impatiente de faire connaissance avec le serveur. Avait-elle peur qu’il fuit ? C’est vrai qu’il était en plein service. Mais bon, il pouvait s’autoriser un petit moment d’égarement juste pour son plaisir personnelle. Généralement, les employés n’avaient pas le droit de dragué ouvertement les clients de l’hôtel ou même d’avoir une quelconque relation avec eux. Et pourtant, ses relations étaient très courantes dans les murs du complexe hôtelier. C’était à la fois existant d’aller contre les règles mais aussi dangereusement romantique pour les jeunes femmes. En même temps, elles ne risquaient pas grand-chose de leur côté alors que les membres de l’hôtel jouaient gros.

    SixteenVous vous asseyez un instant?

    AlaricJ’aurais bien aimé. Mais vous savez qu’être auprès d’une cliente est assez mal perçu.

    Malgré tout, le jeune homme ne pouvait pas faire ce qu’il voulait avec les règles de l’hôtel. Il fallait être discret afin de ne pas attirer l’attention. C’était marrant de voir à quel point les employés avaient peur d’avoir des ennuies à cause d’une simple histoire sans importance. De toute façon, Alaric devait être professionnel avant son plaisir personnelle. Pourtant, il ne voulait pas abandonner aussi facilement. Ainsi discrètement, il lui indiqua un endroit plus calme et moins populaire que celui-ci afin de ne pas se faire remarquer. Alaric laissa la jeune cliente quelques instants avant de signaler qu’il prenait sa pause afin de parler avec Sixteen loin des autres clients.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMar 29 Juin - 22:42

"Vous doutez du pouvoir d'attraction de votre regard? Je vous assure qu'il agit comme un aimant" lui avait-il dit. La jeune femme ne put s'empêcher de sentir ses joues rosirent un peu. Non pas qu'elle n'était pas habituée aux compliments mais étrangement, celui-ci, venant du jeune serveur, la perturba plus qu'il n'aurait du. Sans doute la perturbat-il même bien plus que ce qu'il aurait du...La jolie brune remarqua les regards des autres femmes qui visiblement avaient l'air de la jalouser sur les bords. Bah, tan pis! Honnêtement, Sixteen était habituée à ce genre de comportement. Les autres mannequins la jalousaient souvent à cause du succés qu'elle rencontrait. Elle n'ajouta rien de plus puis se fut au tour du jeune homme de se présenter. Alaric...Etrange prénom mais qui sonnait bien.

-Alaric...Enchantée Alaric.

Sixteen avait pris un réel plaisir à prononcer son prénom. Il sonnait bien et était doux à ses oreilles. Souriante, elle attendit la suite des évènements. Mais elle ne pouvait se résoudre à ne pas regarder une dernière fois les autres femmes qui la toisaient du regard. Le pire pour elle, c'était qu'Alaric restait en présence de Sixteen. Il n'avait pas que fait lui ramener son cocktail, non, les deux jeunes discutaient. Et cela semblait les énerver encore plus. Bien plus. Il aurait bien aimé mais le fait d'être avec une cliente était mal perçu? C'était effectivement vrai, mais certains des employés se fichaient des règles...Puis, comme quoi, faut pas se fier aux apparences ou que le premier abord est trompeux puisque discrètement, Alaric lui indiqua un endroit plus tranquille, à l'écart des autres. Elle sourit, et le vit s'éloigner, sans doute pour avertir qu'il prenait sa pause. Sixteen se leva, remit son paréo autour de sa taille et prit son coktail dans sa main droite. Puis elle s'éloigna, en direction de l'endroit à l'écart des autres et y attendit le jeune serveur...Sixteen devait avouer qu'elle l'attendait avec une certaine impatience, voire une forme d'exitation...Elle se demandait ce qui allait se passer, pourquoi il lui avait parlé à elle, et pas à une autre de ces femmes qui l'observaient...Qu'avait elle de plus? Qu'est-ce-qui l'avait attiré vers elle et non vers une autre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMar 29 Juin - 23:31

Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 2hs54wlLe regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Pbucket

" Je ne suis pas très bavard "

    Le jeune homme observait le moindre de ses faits et gestes. Ainsi, il remarqua assez rapidement qu’elle avait légèrement rougi à ses propos. Serait-elle timide au fond ? Alaric avait beaucoup de mal à la cerné. En général, un seul regard lui suffisait pour comprendre les motivations ou la véritable façon de penser d’une personne qu’il ne connaissait même pas. Mais Sixteen restait une sorte d’énigme encore irrésolu pour le jeune serveur qui essayait d’en apprendre d’avantage sur elle en l’observant avec attention. C’était un petite enquête qui prendrait fin lorsqu’il aurait assez profité de la jeune femme sans même qu’elle ne s’en rende compte. Alaric savait comment s’y prendre ! De toute façon, il savait qu’il n’avait rien n’à perdre en restant avec elle. Et puis, les autres femmes seraient folles de jalousie à cause de Sixteen. Franchement, cette journée s’annonçait bonne mais alors là, c’était le pied total pour le jeune homme qui allait pourvoir s’amuser à l’abri des regards indiscrets.

    Sixteen Alaric...Enchantée Alaric.

    Alaric Le plaisir est partagé.

    En partant vers le bar afin de signaler sa pause, il observa discrètement la jeune femme. Ainsi, elle accepta son invitation en allant vers le lieu qu’il lui avait indiqué. Un sourire de satisfaction s’afficha sur ses lèvres. C’était tellement facile d’être seul avec l’une des clientes de l’hôtel. Évidemment, il avait obtenu sa pause très facilement à cause des heures supplémentaires qui s’entassaient les unes par-dessus les autres. Posant son plateau et sa serviette, Alaric avait pris la direction de son lieu de rendez-vous avec Sixteen. Finalement, il ne savait pas quoi lui dire ou faire. Il était seulement persuadé qu’il devait le faire. Parfois, le jeune homme agissait sur un coup de tête sans essayer de comprendre le pourquoi du comment. En passant devant le transat des tigresses, elles n’avaient pas pu le quitter des yeux en matant de haut en bas Alaric. C’était à la fois pitoyable et drôle. Ainsi, il se retourna afin de leur faire un petit sourire qui les rendrait complètement folle.

    En arrivant sur les lieux, il remarqua très rapidement la jeune femme avec son cocktail et son paréo. S’approchant lentement d’elle, il lui avait proposé de se balader tranquillement. Ainsi, ils marchaient ensemble dans le silence. C’était bizarre de ressentir une telle tension entre eux qui les attirait l’un vers l’autre. Alaric regardait un peu partout en ignorant la jeune femme durant le trajet. Certes, l’endroit était plutôt à l’abri d’une quelconque intrusion. Mais il fallait marcher un peur pour être complètement seul. Après dix minutes de marche vers un endroit magnifique qui n’était pas connu du grand public. Le jeune homme se décida à regarder Sixteen avec un beau sourire afin de détendre l’atmosphère.

    Alaric Je suis désolé. Je ne suis pas du genre très bavard mais je m’améliore avec le temps. Vous savez que vous risquez de vous faire égorger à votre retour à l’hôtel à cause des autres femmes de la piscine ?

    Il disait la vérité ! La jalousie pouvait pousser des personnes à faire n’importe quoi ! Et puis, il n’était pas vraiment bavard non plus. Cependant, il savait parfaitement cibler un sujet qui intéresserait la jeune femme. Par exemple, elle devait se demander pourquoi il voulait d’elle et pas des autres femmes de la piscine. C’était simple de comprendre les femmes durant une fasse de séduction. Elle n’attendait que de l’intention, de l’écoute et de la compréhension. Évidemment, les choses devenaient plus délicates avec le temps. Les femmes attendaient toujours plus des hommes. Voilà pourquoi les couples ne pouvaient pas marcher. Les hommes et les femmes étaient si différents avec des attentes trop importantes. De toute façon, il n’allait certainement tourner autour du pot.

    Alaric Vous vous demandez sûrement pourquoi j’ai choisi de prendre une pause en votre compagnie, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMer 30 Juin - 0:17

Un peu plus à l'abri des regards, Sixteen attendait donc le jeune homme. Elle but une gorgée de son cocktail, tout en patientant. Elle n'eut d'ailleurs pas à attendre bien longtemps puisque rapidement, il vint la rejoindre, lui proposant de se balader, ce qu'elle accepta sans réellement chercher à comprendre. Ils firent le trajet dans un silence étrange, lourd, tendu. Et pourtant, Sixteen ne se sentait pas spécialement mal à l'aise. La situation était bizarre et Sixteen se posait toutes sortes de questions durant le trajets silencieux qu'ils effectuèrent. Puis ils arrivèrent dans un endroit très beau et ce ne fut que là qu'il s'adressa enfin à elle, un grand sourire aux lèvres. Cela le rendait encore plus charmant et elle rit à sa remarque. En effet, il n'était pas bavard. Et le problème de Sixteen, c'était qu'elle ne savait pas de quoi lui parler. Elle lui avait bien sur proposer de rester s'asseoir avec elle mais n'était-ce-pas lui qui voulait la voir à l'écart? Si, bien sur, donc c'était à lui de trouver de quoi parler. Et en effet, il n'avait pas réellement tort: elle allait sans doute avoir des problèmes avec les autres femmes de la piscine. Mais le jeu n'en vallait-il pas la chandelle? Un sourire, elle lui répondit, les yeux dans les yeux:

-Je le sais parfaitement. Mais que voulez-vous? Nous n'y pouvons rien si elles n'ont que cela à faire durant leurs journées: se rabaisser à de tels enfantillages...

Rapidement, il en vint au fait et surtout sur une question que se posait effectivement la jolie brune. C'était vrai: pourquoi avait il choisir de prendre sa pause à ce moment là, et qui plus est, en sa compagnie? Qu'avait elle fait ou dit pour le convaincre? Bien sur, elle ne s'en plaignait pas. Du moins pas encore. Elle ne regrettait pas, pour le moment, d'avoir accepté de le retrouver à l'endroit qu'il lui avait indiqué discrètement. Elle aurait pourtant aisément pu refuser, se méfier. Etrangement, elle était attiré par lui, comme si c'était lui, l'aimant et non simplement le regard de Sixteen. Elle ne lui répondit pas tout de suite. Tout d'abord, elle baissa son regard durant quelques courtes secondes puis elle regarda autour d'elle. L'endroit était merveilleux. Puis, un léger sourire sur les lèvres, elle lui dit enfin, mais sans le regarder:

-Je dois bien vous avouer que je me poses certaines questions.

Son regard se tourna alors vers le jeune serveur. Elle semblait à côté de la plaque durant le temps qu'elle s'était adressée à lui. Enfin, pas vraiment à côté de la plaque mais plutôt perdue...En fait, elle ne savait pas pourquoi elle l'avait suivi ainsi. En effet, elle risquait gros, tout comme lui. Elle ne le connaissait pas et il pouvait donc être n'importe quel genre de type, même si normalement l'hôtel n'emploie pas de malfrats. De plus, comme l'avait lui même souligné Alaric, elle risquait de se faire égorger par les femmes jalouses de la piscine. Elle n'y croyait pas vraiment à cette partie, mais après tout, on ne sait jamais ce qu'une femme en colère peut faire. Et le pire, c'est que dans ce cas là, elles seraient plusieurs. C'était mauvais signe, tout simplement. La tension dans l'atmosphère se faisait grandissante avec ce qu'ils venaient de dire et sachant ou plutôt se doutant qu'il reviendrait sur ce sujet sans problème, elle ajouta, en riant:

-Mais je suppose que pour les femmes de la piscine, je vous aurez comme garde du corps pour me protéger.

Sixteen lui adressa un clin d'oeil et un grand sourire resta sur sa bouche. Elle plaisantait bien évidemment. C'était une tentative pour le faire rire ou au moins sourire et détendre par la même occasion la tension grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMer 30 Juin - 16:33

Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 2hs54wlLe regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Pbucket

" Vous êtes seule ? "

    Alaric avait décidé de passer du temps avec la jeune femme malgré qu’il ne soit pas spécialement bavard. Les autres employés avaient de la conversation avec quelques histoires drôles pour faire rire les jeunes demoiselles de l’hôtel. Cependant, ce n’était pas son genre de dragué les clientes ni même de prendre une pause avec l’une d’entre elle. Pour une fois, il avait décidé d’agir comme un homme normal. Généralement, il aurait plutôt fuit Sixteen afin de pas être dans une telle situation. Avec sa petite remarque, elle avait sourit quelques instants avant qu’un nouveau silence ne s’installe encore une fois. Puis, la jeune femme avait repris la parole en jugeant que les tigresses ne pouvaient faire que des enfantillages pour se divertir un peu. Elle n’avait peut-être pas complètement faux sur ce sujet. Sixteen l’avait regardé droit dans les yeux comme si elle voulait transpercer son âme en cet instant. La réaction d’Alaric ne se fit pas attendre très longtemps. Il détourna ses yeux comme un petit enfant qui avait peur de voir tant de tentation dans son regard.

    En lui posant sa question, la jeune femme baissa les yeux avant de regarder le paysage autour d’elle. Un nouveau silence s’était encore une fois installé. C’était peut-être à cause du manque de conversation d’Alaric mais aussi à cause de la jeune femme qui ne répondait pas rapidement à ses questions en prenant le temps de réfléchir à ses propos. C’était dingue d’une femme riche qui ne voulait pas faire une grosse erreur en ouvrant trop rapidement sa bouche. L’une des règles essentielles dans le milieu aisé ? Savoir se tenir et surtout apprendre à faire la différence entre des propos qui pouvaient se dire et les autres qu’on devait garder pour soi-même. Heureusement, Alaric avait le choix de partagé la moindre de ses pensées sans avoir un quelconque risque. Au bout de quelques instants, un léger sourire s’afficha sur le visage de Sixteen en continuant d’observer l’horizon.

    Sixteen Je dois bien vous avouer que je me pose certaines questions.

    Alaric Ah oui ? Je ne vois pas pourquoi. Après tout, j’ai le droit de vouloir passé du temps avec l’une de mes clientes si j’en ai envie, non ? Il n’y a pas de question à se poser.

    La jeune femme avait finalement détourné son regard sur Alaric. Quelque part, il pouvait comprendre qu’elle soit un peu stressée par une telle situation. Sixteen ne connaissait absolument pas le jeune homme mais si elle le trouvait charmant. Les jeunes femmes avaient tendance à se faire du souci pour pas grand-chose à vrai dire. Mais, il fallait avouer qu’elle était assez faible face à une quelconque menace. L’atmosphère était pesante depuis le début. Bon, le jeune homme ne faisait rien pour détendre ce moment avec la jeune femme, en même temps. Mais, il aimait ressentir cette peur de l’inconnue de la part de Sixteen qui devait avoir des milliers de question dans son esprit en ce moment-même. Et puis finalement, elle ria en annonçant sa petite remarque.

    Sixteen Mais je suppose que pour les femmes de la piscine, je vous aurez comme garde du corps pour me protéger.

    Alaric Je ne sais pas. Peut-être que j’aurais la chance d’assister à un combat pour m’avoir.

    Son petit clin d’œil ainsi que son grand sourire qui ne disparaissait pas de son visage le faisaient rire. Elle plaisantait et lui aussi. Il se fichait pas mal de ses tigresses de la piscine. Le problème, c’était qu’il devait trouver quelque chose afin d’avoir une discussion avec elle. Et ce n’était pas gagné pour lui. Qu’allait-il faire à présent ? Alaric se fichait pas mal de connaître sa vie en partant de son enfance jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, elle lui poserait des questions sur son passé juste après. C’était impossible pour lui de raconté sa vie. De plus, il la connaissait à cause de sa famille et le registre des clients qu’il devait feuiller chaque jour.

    Alaric Vous n’êtes pas accompagnée durant votre séjour dans l’hôtel ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyMer 30 Juin - 16:53

"Ah oui ? Je ne vois pas pourquoi. Après tout, j’ai le droit de vouloir passé du temps avec l’une de mes clientes si j’en ai envie, non ? Il n’y a pas de question à se poser." Le jeune homme avait parfaitement raison sur ce point. Il était libre de ses actes et de prendre des décisions, malgré qu'un règlement régissait tout de même l'enceinte de l'hôtel. Un sourire gêné apparut sur le visage de Sixteen. Pourquoi? Parce que le jeune serveur était si sur de lui, si catégorique, qu'elle se demandait si elle n'avait pas fait une bêtise en lui disant la vérité. Pourtant, elle n'avait pas de quoi se sentir gênée: l'honnêteté n'était pas un défaut, loin de là. Elle reporta son attention à nouveau sur le paysage. Il était magnifique et, Sixteen qui venait depuis toute petite ici en vacances, regrettait de ne pas l'avoir découvert durant ses escapades. Le lieu aurait été parfait pour représenter un quelconque royaume fantastique de son enfance. Mais le temps était révolu: elle avait grandit et cessé de jouer à ce genre de choses. Pour détendre l'atmosphère de plus-en-plus pesante pour Sixteen, elle avait rigoler en faisant une remarque qu'elle jugea légèrement ridicule. Elle n'avait pas vraiment réfléchit à ce qu'elle avait dit à ce moment là mais elle ne regrettait pas puisqu'il lui répondit, sur le même ton de la plaisanterie qu'il aurait peut-être droit à un combat de femmes pour l'avoir. La jolie brune se mit à rire puis lui répondit:

-Et vous croyez vraiment que je me donnerais la peine de risquer ma vie pour un homme que je ne connais pas?

Sixteen avait parlé sur le ton de la plaisanterie, encore une fois, pourtant au fond d'elle même, cela la fit réfléchir. Après, elle avait bien accepté de suivre Alaric sans le connaitre, de rendre les autres femmes encore plus jalouses qu'elles ne l'étaient déjà...N'était-ce finalement pas ce qu'elle faisait depuis le début, de manière plus ou moins consciente? Sa réfléxion fut interrompue par Alaric qui lui posa une question. Sixteen ne s'attendait pas à ce qu'il lui pose une question et encore moins celle-ci: "Vous n'êtes pas accompagnée durant votre séjour dans l'hôtel?" N'était il pas sensé le savoir en consultant les registres? Bref, ce n'était qu'un détail qui importait peu pour le moment. Souriante, elle répondit, tournant son regard vers lui:

-On ne peut pas vraiment appeller cela un séjour. J'habite plutôt dans l'hôtel. Hôtel que je cotoye depuis que je suis toute petite: je venais avec mes parents en vacances. Et on peut dire que j'ai eu un coup de coeur. Depuis quelques mois, j'y vis.

La jeune femme venait de corriger le beau serveur sur une partie de sa phrase mais elle n'avait pas encore répondu à sa question en elle-même. Qu'attendait-elle? Voulait elle faire durer le suspence? Possible...En fait, elle venait de trouver la question qui allait suivre sa réponse. Avant toute chose, elle se décida à s'asseoir, à même le sol, puis elle lui dit d'une voix douce, le regardant à présent d'en bas:

-Et non, je suis seule...Enfin, j'y ai des connaissances, bien sur mais j'y habite seule. Vous travaillez depuis combien de temps à l'hôtel?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyJeu 1 Juil - 16:46

Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 2hs54wlLe regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Pbucket

" C'est infligeant "

    Ce genre de situation n’était vraiment pas faite pour lui. Que pouvait-il faire ou ne pas faire ? Il n’avait pas vraiment conversation à part pour lancer des piques ou des vacheries afin de rendre la personne complètement folle de rage. Mais le problème, c’était qu’il devait se montrer humain en ayant de l’humour et aussi une pointe de gentillesse qui n’avait pas. Le souci allait plus loin en réalité. Comment faire paraître à une personne ce qu’il n’était pas ? Certes, Alaric était un assez bon comédien. Mais, pouvait-il jouer la comédie non de stop avec la jeune femme ? Malgré tout, il y avait des risques que sa véritable nature reprenne le dessus lorsqu’elle serait peut-être trop énervant, envahissante. Pour le moment, le jeune homme profitait du moment en essayant de trouver quelque chose à dire. C’était loin d’être facile pour lui qui pourtant était un expert pour ouvrir la bouche mais seulement quand il ne le fallait pas. Soudain, Sixteen s’était mise à rire en répondant à sa plaisanterie.

    Sixteen Et vous croyez vraiment que je me donnerais la peine de risquer ma vie pour un homme que je ne connais pas?

    Alaric Je n’en sais rien. En même temps, j’ai le droit d’y croire vu que vous êtes venu avec moi alors que vous ne me connaissiez même pas. Je pourrais être un méchant psychopathe !

    Lui-même avait rit à sa remarque. Quelque part, il pourrait être un méchant psychopathe. Mais, il ne voulait pas avoir de problème avec la justice en même temps. En restant dans le droit chemin, Alaric gardait sa rage intérieure en extériorisant sa haine de la race humaine. Ses origines le poussaient à haïr ce qu’il était. Ainsi, il ne pouvait pas aimer ses semblables vu qu’il ne s’aimait pas lui-même. Drôle de réflexion en n’y repensant. Finalement, le jeune homme aurait pu avoir des problèmes psychologie à cause de sa mère et de son père. Deux personnes aussi différentes que complètement dingue ! Alaric avait fini par trouver une question stupide à lui poser. Certes il avait un droit de regard sur les registres mais ce qu’il ne savait pas forcement sur la jeune femme. C’était son statut social. D’après lui, il y avait peu de chance qu’elle soit en couple, mais bon.


    Sixteen On ne peut pas vraiment appeler cela un séjour. J'habite plutôt dans l'hôtel. Hôtel que je cotoye depuis que je suis toute petite: je venais avec mes parents en vacances. Et on peut dire que j'ai eu un coup de cœur. Depuis quelques mois, j'y vis.

    Ce n’était pas forcement la réponse qu’il attendait vu qu’il connaissait déjà le détail de son séjour dans l’hôtel. Faisait-elle exprès de tourner autour du pot ? Il le pensait. Soudain, elle décida de s’asseoir à même le sol. Elle devait en avoir marre de marcher depuis tout à l’heure ce qu’il pouvait comprendre mais en même temps pas vraiment. Les gens riches avaient tellement de mal à faire des efforts pour faire quelques exercices physiques. Finalement, elle avait fini par lui répondre avec une voix douce.


    Sixteen Et non, je suis seule...Enfin, j'y ai des connaissances, bien sur mais j'y habite seule. Vous travaillez depuis combien de temps à l'hôtel?

    Alaric Je vois. Et bien, je dirais quelques mois, pas plus. A vrai dire, je me suis retrouvé ici, un peu par hasard.

    Le jeune homme décida de s’asseoir à ses côtés afin de profiter de l’horizon. Qu’allait-il faire maintenant ? Franchement, il doutait qu’il puisse trouver quelque chose en moins de temps qu’il n’en faut. C’était à la fois affligeant et énervant pour lui …


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... EmptyJeu 1 Juil - 20:45


Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... 29nt1c10 Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Elena1
Alaric & Sixteen
Et le pire, c'était que le jeune serveur n'avait en aucun cas tort. Il aurait en effet pu être un dangereux et terrible psychopate. Pourtant, la jeune femme n'y croyait pas. Non. D'après elle, ce n'en était pas un. Bien sur, elle ne niait pas qu'il était étrange voir spécial. Mais était-ce un crime? Personne ne condamnait une personne parce qu'elle n'était pas du genre bavarde. Sixteen n'était pas du genre à juger les personnes sur leur premier abord et cela pouvait paraitre naïf pourtant, elle voulait croire qu'il y avait du bon en chacun. Elle était jeune et voulait y croire. Tout simplement. Cela n'était pas un crime non plus, bien heureusement. D'ailleurs, un diction ne dit il pas que "L'espoir fait vivre"? Elle sourit puis ajouta:

-En effet, vous avez le droit d'y croire. Mais je ne pense pas que vous soyez un psycopathe.

Elle ne le pensait pas, c'était vrai. Sixteen était une jeune brunette franche et sincère. Elle n'allait pas lui mentir. Mais ce qu'elle pensait n'était peut-être pas la vérité? Elle se disait que s'il avait été ce genre d'hommes, il aurait déjà attaqué. Après tout, cela faisait déjà un petit moment qu'ils étaient tout les deux seuls. Il avait le champs libre et n'en avait pas profité. Bien sur, il pouvait aussi cacher son jeu. Mais si elle pensait à cela, Sixteen n'oserait même plus sortir puisque chaque personne qu'elle croiserait serait un potentiel psycopathe. Le beau serveur lui avait posé une question mais elle n'y avait pas répondu tout de suite. Elle l'avait fait exprès en effet. Pour quelles raisons avait elle décidé de le faire patienter avant de répondre réellement à sa question? En réalité, Sixteen n'avait pas de raison particulière. Elle l'avait fait d'une manière volontaire mais aussir et surtout très naturellement. Puis elle lui avait dit qu'effectivement, elle était seule à l'hôtel. Elle y avait des amis, comme des ennemis, mais elle était célibataire et habitait seule dans le pavillon. Il lui répondit simplement par un petit "je vois". Puis elle lui avait à son tour demander une information sur lui. Elle n'était pas très personnelle. Ils n'étaient pas intimes et elle ne se sentait pas encore le courage de lui poser des questions trop profondes, de peur d'être légèrement indiscrète. Certaines personnes ne veulent pas parler d'évènements de leur passé et pour être sure de ne pas commettre d'impairs, elle ne se lança pas encore. Cela viendrait peut-être plus tard, une fois qu'elle aurait réussi à cerner Alaric, ce qui n'était vraiment pas gagné. Quelques mois? Elle comprenait mieux quelques petites choses, de ce fait. Par contre, elle ne comprit pas trop ce qu'il voulait dire en disant: "Je me suis retrouvé là un peu par hasard."

-Je comprends mieux pourquoi je n'ai aucun souvenirs de vous...Comment cela, "un peu par hasard" ?

Elle avait regardé devant elle durant leurs deux dernières phrases, alors qu'elle l'avait regardé droit dans les yeux quand elle lui avait dit qu'elle doutait qu'il soit un psycopathe. Mais Sixteen avait sentit le jeune homme s'asseoir à côté d'elle et elle frissonna. Rien de bien alarmant, mais un phénomène étrange. Rares étaient les fois où elle frissonnait ainsi. A présent, son regard se détacha du paysage qui s'étalait devant eux pour redéposer son regard sur Alaric. Elle l'observa quelques secondes avant de finalement comprendre pourquoi elle l'avait suivit, chose qui pouvait paraitre naïf voir inconscient. Il dégageait quelque chose, quelque chose de différent que ce qu'elle avait pu percevoir jusqu'à présent chez les autres hommes. Et sa "découverte" la fit sourire. Toujours en le regardant, elle lui avoua:

-Si je vous ai suivi c'est à cause du mystère que vous dégagez. Quand vous m'avez donné le lieu où vous attendre...J'ai eu envie de voir ce qui allait se passer. Vous m'intriguez. Vous êtes mystérieux. C'est doute pour cela que toutes les femmes se retournent sur votre passage.

Sixteen venait de dévoiler quelque chose qui sonnait tellement vrai quand elle le dit à voix haute que s'en était presque effrayant. Pourtant ca n'avait rien d'extraordinaire. Elle n'avait fait que dire la vérité: il l'intriguait, tout bonnement. Et c'était en partie à cause de sa curiosité, son envie de savoir ce qu'il pouvait se passer par la suite, qu'elle l'avait suivit, ignorant les dangers potentiels qu'il pouvait représenter. Dangers qu'elle avait depuis le début écarté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Vide
MessageSujet: Re: Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...   Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le regard, meilleur signe de montrer ce que l'on ressent...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Labriz Seychelles | RESORT :: L'île Labriz Silhouette Seychelles :: Les extérieurs de l'île :: Les piscines-