Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 
Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Lun 12 Juil - 22:47


J'avais donné rendez-vous à Satheen ici, sur cette belle plage de sable fin et doré. J'avais pensé que ce serait l'endroit idéal afin de faire une petite balade, entre meilleurs amis du monde. Je m'étais habillé légèrement, vu que le soleil tapait très fort cet après-midi : un short et c'est tout. On pouvait observer mon impressionnante musculature comme ça, et ça n'était pas pour me déplaire. Je sortis mon Iphone de ma poche, afin de consulter mes nouveaux messages : 5, indiquait mon écran. Je les consultais, et lu en premier celui de Satheen : "J'arrive, ne t'en fais pas. A toute suite ♥". Le message avait été envoyé 5 minutes auparavant, j'en déduis qu'elle ne devrait plus tarder. Je marchais doucement en faisant trainer mes pieds, faisant des ronds dans le sable, signe que j'étais anxieux, sans raison apparente. "Elle arrive, tout va bien" me répétais-je sans cesse. Au loin, une silhouette vêtue apparemment d'une longue robe blanche s'avançait vers moi. Je pouvais clairement deviner l'identité de cette jeune-femme, Satheen. Enfin, elle était là. Elle aimait donc me faire languir ? Je souriais bêtement, à mesure que l'écart entre nous se rétrécissait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Mar 13 Juil - 13:26

Enfin, après une semaine d'absence de sa part, j'allais le retrouver. Le meilleur ami, l'amour de ma vie. C'était toujours lui qui me donnait rendez vous, jamais moi même quand il me manquait, j'attendais son message, le fait d'en recevoir un aujourd'hui me fit extrêmement plaisir. Il me connaissait vraiment bien, la plage un de mes endroits préférée.

La chaleur commençait a se faire lourde, même trop lourde, j'avais enfilait une robe légère blanche avec mon maillot de bain en dessous. J'avais pris mon petit sac remplis de plein de choses, mon portable, des photos et autres choses qui ne servent a rien. J'arrivais a la plage, je le voyait au loin et je commencer a m'avancer vers lui, il était si chou et surtout en torse nu, je soufflais un léger soupire. Au fils du temps ou je m'avançais, j'enlevais ma robe et me retrouver en maillot de bain. Je courrais et lui sauter dessus, naturellement, nous étions tout deux allonger sur la plage. Je lui fit un gros bisous sur sa joue. M'exprimais avec un cri :

Meilleur ami, tu m'as pire que manquer

C'est vrai, il m'avait énormément manquer puis je me relevais, et le regardais avec un sourire, il était beau mon meilleur ami.

Tu es sur qu'on passe le journée a deux ? Parce que vu comment tu es habillé tout les filles vont se jeter sur toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Mar 13 Juil - 15:58

"Meilleur ami, tu m'as pire que manqué"
A l'entente de cette phrase, je me mis à sourire. Si elle savait à quel point elle aussi m'avait manqué ... Une semaine sans la voir, ça avait été très dur - trop dur même. C'était incroyablement fou, le fait que ma meilleure amie compte autant pour moi. Je n'avais jamais cru pouvoir autant m'y attacher, je crois bien. Je la dévisageais, elle et ses traits plus que parfaits.
- Tu es sur qu'on passe le journée a deux ? Parce que vu comment tu es habillé tout les filles vont se jeter sur toi.
- Oui, on passe la journée rien que tout les deux ! Tu m'as manqué aussi, fis-je en la serrant dans mes bras. En faisant ce geste, j'avais l'impression de la protéger, mon but en réalité. J'adorais la façon dont elle me regardait, un sourire amusé sur son visage. Je plongeais mes yeux dans les siens. Ah, que ça faisait du bien de la retrouver, elle et sa bonne humeur, son caractère de cochon ... C'était sûr, à cet instant, ma Meilleure Amie était vraiment tout pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Jeu 15 Juil - 13:36

A ce moment précis, il était a moi, rien qu'a moi. C'était l'homme de ma vie, celui qui pouvait me consoler dans mes joies et mes peines, dans mes ruptures, qui allait voir des films nul avec moi parce que Luciano ne voulait pas les voir.Il me l'avait promis maintenant, il m'appartient pour une journée de folie et même peu être la nuit en tout bien toute honneur. Nous sommes le 13 juillet et sur la plage, on a le droit a un magnifique feu d'artifice autant en profiter non ? Un câlin de sa part, dans ces bras doux et musclé il n'y a qu'avec lui que je me sentait en parfaite sécurité. Mon petit sourire qu'on pouvait lire sur mon visage voulait tout dire, c'était celui qui exprimait le : " Je suis content de te voir chéri, bon on fait quoi comme bêtise aujourd'hui, parce qu'on ne sait pas vu depuis longtemps donc autant faire un petit bordel (: " . Un sourire qui voulait dire beaucoup et peu en même temps. Je le regardais et répliquais :

- " Huum , on fait quoi alors aujourd'hui bébé ?"

Mon sourire était toujours présent et lui il était toujours aussi beau et encore le mot est faible . il était tout simplement parfait dans son petit short beige .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Jeu 15 Juil - 16:13

Je fis mine de réfléchir, la balayant du regard. Il était clair qu'un 13 Juillet, il y avait de quoi faire. Je savais qu'un feu d'artifice serait tiré près de la plage sur les coups de minuit.
- Et bien, pourquoi ne profiterions nous pas du magnifique feu d'artifice entièrement organisé et payé par l'hôtel ?
Je souris, et lui pris la main. Elle était douce et tiède, comme celle d'un nouveau-né. Satheen avait le don de me faire oublier tout ce qu'il y avait autour, lorsque nous étions ensemble. Comme un échappatoire à ma vraie vie, en quelque sorte, bien qu'elle en fasse intégralement partie. Gardant sa main dans la mienne, je lui proposais de marcher un peu le long de la mer, ce qu'elle accepta. Ah, que c'était bon d'enfin la retrouver, je ne cesserais jamais d'y penser ! De plus ce soir, elle était mienne. Je lui proposerais sûrement un petit resto' avant d'aller voir le feu d'artifice, afin de vraiment se retrouver tout les deux. C serait un moment très ... sympathique. Je me refusais à employer les termes qui vagabondaient dans mon esprit à cet instant là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Jeu 15 Juil - 18:45

Et bien, pourquoi ne profiterions nous pas du magnifique feu d'artifice entièrement organisé et payé par l'hôtel ?

Un feu d'artifice en sa compagnie, sa allait être une soirée de rêve, j'en était sur. De toute manière, avec lui c'est toujours parfait. Vous ne pouvez pas comprendre, on a tous besoins de quelqu'un dans notre vie, quelqu'un qui connait tout de nous mais qui nous aime quand même, quelqu'un qui nous comprend comme personne, cette personne je la connais depuis le lycée, mon amour de Noah, ce grand et beau jeune homme, brun ténébreux et musclé ... huuum. On se baladait mains dans la mains au bord de la plage, on voyait plein de couple comme sa en train mains dans la main se balader prés de la mer, je rigolais nous étions amis et on se comportait comme un couple a part entière, surement parce qu'il passera avant tout le monde coute que coute. Je lui déposais un bisou sur sa joue et répliquais :

- " D'accord on va pour le feu d'artifice mais avant on fini la plage vu qu'il n'ait que 4h30 puis un ciné suivit d'une pizza et on revient a la plage ! "

Il n'avait rien a dire, c'est moi qui prenait les décisions et en le regardant droit dans les yeux je lui dit :

- " Tu sais Noah :C'est dur de redescendre sur Terre quand on a côtoyer les étoiles.. ♥. "

J'esperer qu'il avait compris c'est lui les étoiles et quand je suis avec lui rien n'est pareil mon meilleur ami plus que tout .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Jeu 15 Juil - 23:23

" Tu sais Noah :C'est dur de redescendre sur Terre quand on a côtoyer les étoiles.. ♥. "
Je trouvais cette phrase très poétique, même venant de Satheen. Je risquais un petit regard en sa direction, et découvrit qu'elle me souriait, d'un sourire à vous couper le souffle. Je compris alors à quel point elle était heureux en ma compagnie, à un point pas possible, tout comme moi. Je la serrais fort dans mes bras, voulant la garder ainsi à jamais. Elle aussi était mon petit coin de Paradis, en quelques sorte mon étoile... Et il était très très dur de m'en séparer. C'est pourquoi j'allais tout faire pour que cette soirée soit la plus magique de toutes. Une fois que je la relâchais, je couru en direction de la mer, enlevant mon short juste avant d'y plonger. L'eau était limpide, pas trop fraîche, ni trop chaude. Ma meilleure amie me regardait, tout en rigolant. Je m'aperçus alors qu'elle riait car mes cheveux étaient mouillés - je n'ai jamais compris pourquoi cela la faisait tant rire, mais ... Je m'esclaffais avec elle, tandis qu'elle me rejoignait. Nous étions maintenant avec de l'eau jusqu'à la taille, et j'entraînais Satheen un peu plus loin encore. Je la pris sur mon dos, et nageais sur quelques mètres. Elle paraissait tellement légère que j'aurais pu faire le tour de la Terre sans jamais m'épuiser, avec elle comme bagage. Je me mis sous l'eau, et elle m'imitais. Lorsqu'elle en sortit, je fut ébahit (encore une fois) par sa beauté : ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules fines et un peu bronzées, tout en arborant des centaines de reflets.
- Satheen, tu ... Tu es Magnifique. ♥
Jamais je ne me lasserais de ce spectacle. J'avais bien de la chance de l'avoir, ma Meilleure Amie ... Mais d'ailleurs, elle n'était QUE ma meilleure amie. Certaines fois, j'étais conscient d'exiger plus de notre relation, mais elle aimait déja quelqu'un d'autre. J'étais sûre qu'elle me repousserait, prétextant vouloir garder notre amitié et tout le blabla habituel. Pourtant, je sentais qu'un lien fort existait entre nous, certaines fois plus fort qu'une simple amitié. Etais-je aussi bête pour risquer une approche autre qu'amicale ? Je réfléchis, en vain. Satheen me repousserait, et je ne le supporterais sûrement pas. Je me contentais de la regarder, emprisonnant ses poignets. Elle rit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 10:57

" tu es ... magnifique Satheen "

Il le savait depuis toujours et c'était souvent la raison de nos disputes. Je ne me trouvais pas si belle que sa, j'étais juste passable. Elle ressemblait a toutes les autres filles qu'on pouvait voir sur cette plage, j'étais seulement avec un plus beau garçon. Maintenant, nous étions dans l'eau tout deux, je me relevais deux minutes après mes cheveux qui étaient blond devenue plus foncé avec l'eau descendait tout doucement sur mes petites épaules. Je lui sautais dans les bras, et nous retombons dans l'eau. Un éclat de rire, provenait de ma bouche et je répliquait :

- " Je te l'ai déjà dit , OU PAS ! "

Puis je lui plongeais la tête dans l'eau, puis il se relevait doucement, et je le regardais droit dans les yeux :

-" Tu es si beau dans l'eau mon petit ange "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 15:57

" Tu es si beau dans l'eau mon petit ange "
J'aimais lorsqu'elle me le disait, mais lui répliquait toujours que c'était elle la plus belle, que non je n'était pas si beau que cela ... C'était devenu un peu notre jeu à tout les deux : contradictions, compliments ... Les yeux dans les yeux, je m'approchais d'elle en lui chuchotant :
- Satheen, tu sais très bien que tu es Magnifique. ♥
Elle rougis un peu, l'eau salée dégoulinant sur son beau visage de porcelaine. Elle baissa lentement la tête, la secoua quelques instants dans l'eau à température ambiante, et la releva tout en se mordillant la lèvre. Je ne savais plus quoi penser, j'étais confus à un point ! Satheen savait me mettre dans de ces états, vous n'imaginez même pas à quel point ! Voulant faire le point sur mes sentiments, je m'écartais d'elle et de son corps plus que parfait. Elle du ressentir une quelconque gêne de ma part puisque qu'elle m'interrogea du regard. Elle s'avança de deux pas vers moi, l'air déboussolée. Avait-elle comprit le tas de questions présent dans ma pauvre et innocente tête ? Comprenait-elle le dilemme qui m'animait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 16:25

Mon meilleur ami m"était carrément indispensable, il était devenue en si peu de temps mon tout. Tout d'abord il était beau et intelligent et lui seul me comprenait. Notre amitié avait étonnée beaucoup de gens, nous étions si proche que tout le monde y voyait un problème comme une relations que ne pouvait pas durer éternellement sans qu'un des deux fasse mal a l'autre sans le vouloir sans se rendre compte. On en avait toujours était sur, qu'on ne pourrait jamais se faire du mal, on s'aimait oui mais en amitié. Enfin, c'était ce que je croyais. Voyant Noah prendre du recul envers moi me fit du mal, j'ai eu du mal a comprendre pourquoi mais tout était devenue clair. J'esperer que tout ce qu'on nous avait dit n'allait point se réaliser du moins pas aujourd'hui. Satheen le savait du plus profond d'elle, elle aimait Luciano mais elle ne pouvait plus se passer de Noah, cela était devenue comme un triangle amoureux réunissant les meilleurs amis et l'amoureux. Je le savais, si je n'étais pas en couple, je lui sauterais dessus mais rien n'est pareil. Pourquoi il ne s'était pas manifester avant, pendant ma rupture avec Luciano tout aurait été diffèrent peut être qu'on aurait pu avoir une histoire mais lui, je ne sais pas pourquoi n'avait rien dit. Je m'approchais de lui, de ce petit bout de moi qui me manquait de plus en plus. Je lui pris les mains et répliquait :

- Mais que fait-tu ? Ne me laisse pas Noah je te supplie, pourquoi tu recules ? Je crois comprendre. Je t'aime Noah et tout est bien compliquée je ne peux pas me passer de toi et je sais qu'il en est de même pour toi mais il y a Luciano est pourtant je te sens t'éloigner de plus en plus de moi. Je te vois monter dans un avion et je ne peux plus te voir, ni t'empêcher de partir. Alors maintenant, tu me regarde dans les yeux et tu me promets de ne jamais me laisser car je ne m'en remettrais pas et toi seul peut le comprendre même Luciano ne pourrait pas. Ce lien nous unis a jamais dans le meilleure comme dans le pire mais c'est toi qui a choisit, tu as choisit de devenir et de demeurer mon meilleur ami, alors ne gâche pas tout car sinon tout serait de te faute

Je lui lâchais les mains et je me mis dans ses bras, afin d'échanger un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 16:36

Lorsqu'elle eut fini sa tirade et qu'elle se blotti dans mes bras, je compris enfin. Il fallait que je prenne sur moi et reste un peu à l'écart d'elle, au moins le temps de m'y faire : elle aimait Luciano, c'était sûr. Pour le bien de notre amitié et afin de la conserver, m'éloigner quelque peu de Satheen serait nécessaire. Je savais que ce serait dur pour nous deux, mais il le fallait absolument.
- Satheen, je ... Je suis content que tu aies enfin compris. Mais maintenant que tu me dis ça, je pense devoir m'éloigner un peu, le temps que tout s'éclaircisse dans ma tête. Je risquerais de ne pas être de très bonne compagnie si je continuais d'être tout le temps avec toi. Ta présence près de moi nourrit l'espoir qu'un jour peut-être j'aurais pu être avec toi, autre qu'en meilleur ami ... Comprend moi.
Sur ce, je lui déposais un baiser sur le front et tournais les talons. J'entendais ses petits pas essayant de me rattraper, mais ne me retournais pas : ça m'aurait fait beaucoup trop mal de la voir, le visage pleins de larmes par ma faute...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 17:32

" Noah ! le cri que poussait ma voix a ce moment la. Je t'en supplie ne me laisse pas, retourne toi, regarde moi, regarde le mal que tu me fais a ce moment précis, tu es en train de tout détruire sur ton passage, notre amitié et tu sais très bien que sans toi je ne suis plus heureuse, tu vas bouleverser toute ma vie et tu n'ose même pas te retourner je n'arrive pas a croire que tu me fasse sa. Tu ne m'affronte pas mais quel genre d'homme es tu ? Pour faire sa a ta meilleure amie. Oui, ta meilleure amie, moi Satheen, celle qui ta toujours soutenue dans les pires moment de ta vie et c'est comme sa que tu me remercie. Très bien, part mais si tu t'en va maintenant ne reviens plus jamais car tu ne seras jamais plus le bienvenue dans ma vie. Je ne suis pas prête a renoncer a toi mais si tu fais un pas de plus, si tu ne reviens pas vers moi, n'espère même pas un jour revenir me voir, car la tout sera définitivement fini. " Je tournais mes talons et partis aussi, je n'arrivais a marcher, j'avais crier depuis le bord de l'eau pour essayer de le faire revenir mais rien n'y fait . Je le regarder une dernière fois et :

Noah, je t'en supplie, tu ne tiens donc pas tes engagements, toutes tes promesses était fausse. Notre amitié était basait sur un mensonge ! Mon petit ange, reste

Mon visage plein de larme parlait et je l'attendais planté au milieu de tout ces gens sur la plage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 17:55

La foule nous regardait, penaude. De mon côté, je m'étais arrêté. Ainsi s'achevait notre longue et belle amitié ? Tout ça par ma faute ? Quoi que, Satheen avait elle aussi une part de responsabilité dans l'événement : j'aimais ma Meilleure Amie, mais pas de la façon dont je le devrais. Je ne cèderais pas, j'attendrais qu'elle vienne me rattraper. Je ne voulais pas lui faire si mal. J'étais un véritable monstre. Abattu, je m'essayais sur le sable chaud, me brulant les jambes mais je m'en fichais. J'attendais ne serait-ce que le son d'un pas effectué dans ma direction, sans lequel je serait perdu à jamais. M'en remettrais-je un jour ? Probablement pas.
"Mon petit ange, reste "
Si elle voulait réellement que je reste, il fallait alors que je fasse abstraction de mes sentiments à son égard, ce qui serait très très difficile. Planté là, assis dans le sable de la plage de l'hôtel, je n'attendais plus qu'une chose : qu'elle vienne vers moi. Ainsi, je pourrais essayer, je dis bien essayer, d'oublier que je l'aimais d'amour, et tenter de reprendre notre amitié telle qu'elle était le matin même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 18:13

Je ne comprenais plus rien, toutes ces promesses, disparue partie en fumer. On m'avait prévenu mais je n'avais jamais écouter. Je croyais en une amitié éternelle et forte que personne ne pouvais détruire et pourtant, c'est la personne a qui je m'attendais le moins qui la brisait. Je n'étais point son jouet ou je ne sais quoi. Encore il n'aurait que des sentiments pour moi je comprendrais mais ce n'étais pas le cas. Je le regardais et répliquais :

" De toute manière Noah : Attendre après toi c’est comme attendre après la pluie durant une sécheresse: inutile et désappointant."

Je fis un demi tour sur moi même et pris la marche en direction du parking, s'il avait une chose a me dire c'était maintenant, me rattraper maintenant parce qu'il le sait quand il reviendra, je ne serais peut être plus la pour lui. Mes larmes je l'ai essuyait avec mon bras et continuait a marcher sur la plage de sable chaud
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Sam 17 Juil - 18:20

Je pris sur moi, et couru afin de la rattraper. Arrivé à quelques mètres derrière elle, je l'appelais. J'allais devoir essayer de garder mon flot d'émotions, toutes aussi fortes les unes que les autres. Tout d'abord, mon amour pour elle en tant que meilleure amie, mon amour pour elle en tant que je ne sais quoi, ma colère de l'avoir presque perdue, celle aussi envers la phrase qu'elle venait de prononcer ... Ce flot continuait de couler très vite dans ma tête, brouillant la totalité de mon esprit ainsi que mon cerveau. Je n'étais plus vraiment maitre de moi même, ni de mes mouvements. Voyant que Satheen s'était arrêtée (sûrement pour m'écouter me ridiculiser) je décidais d'enfin lui ouvrir mon cœur, comme jamais je ne l'avais fais auparavant. Juste avant de parler, je me retins : il fallait que je cache mes réels sentiments envers elle pour la garder.

- Satheen, tu sais que je ...

Après avoir marmonné ces quelques mots, je perdis connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 11:39

" NOAAAAAAH ! " le cri perçant que poussait alors ma voix lorsque je vie Noah allonger sur la sable de la plage. Il avait surement perdu connaissance, malgré notre dispute je ne pu m'empêcher de courir vers lui. J'arrivais un dérapage contrôlait et je me retrouver assise a coté de lui. Il était la, sur la sable, je ne savais que faire. Je me souviens avoir pris des cours de secouriste avec lui a l'époque du lycée mais la comme un blanc, le massage cardiaque sa ne servirais a rien, il n'est pas mort, enfin je crois. Je pris son pou, toujours en vit, je cherchais dans mon sac la bouteille d'eau que j'avais pris ce matin. De l'eau minérale, je l'ouvrait et lui verser sur la tête, elle était glacé en espérant que cela fasse un effet quelque conque sur lui. Je le regardais, ne savant que faire et appelée a l"aide dans tout les coins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 18:21

Je sentis à peine la fraîcheur de l'eau sur mon visage. Je me sentais partir je ne sais où, inconscient. Mon corps semblait tellement léger que j'avais l'impression de voler ou d'être vide; horrible. Puis, après que ma chaleur corporelle monta sûrement deux fois plus que la moyenne; je réussis à entre-ouvrir mes yeux. Le spectacle que je vis me glaça d'effroi, tout à coup : Satheen se tenait là, à mon chevet. D'ailleurs, c'était sûrement elle qui m'avait en quelque sorte sauvé. Je ne lui en serais jamais assez reconnaissant ... Malgré tout, après quelques instants, notre dispute me revint à l'esprit, et je me sentis très mal. Je n'eus que le temps de pousser Satheen, je vomis sur le sable. Toute cette histoire m'avait affectée plus que ce que j'avais prévu. Après cet épisode un peu dégoutant, je vis Satheen qui séchait ses larmes, à quelques centimètres de moi. Je n'eus même pas la force de parler, j'étais encore dans un état second. Je lui pris la main et effectuais une légère pression dessus, signifiant "Je ne veux pas te perdre. Tout ça est de ma faute". J'espérais qu'elle comprendrait ce message ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 18:28

Après plusieurs minutes, il ouvrit enfin les yeux. Un soulagement arrivait a moi, mon cœur battait déjà moins vite, je me doutait qu'il n'aurait pas aimé que se soit moi qui trouve a ces cotés lorsqu'il se réveillerais. D'un seul coup, il me poussait, je ne comprenais pas jusqu'à qu'il vomit tout son repas, ma tête changea de couleur et je la tournais afin de ne pas voir ce spectacle un peu répugnant. Quelque seconde après, il me prit la main la serrant fort et je comprenais dans ces yeux ce qu'il voulait dire, un léger
soupir suivit d'un sourire et je répliquais :

- " Il faut que tu te repose ne dit rien"

J'étais toujours la a coté de lui, enfin presque il y avait comme une flaque de vomis qui nous séparait, nous étions encore liée sa se sentait dans notre voix, notre façon de se tenir, tout sa était devenue peut être trop compliqué. Sa énerver de plus Satheen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 19:30

Je ne dis donc rien, conformément aux conseils de ma meilleure amie - l'était-elle toujours d'ailleurs ? Je fermais les yeux, me concentrant sur le bruit des vagues, calmes à cette période de la journée. Le ressac contre certaines pierres m'apaisais, ou du moins me faisais oublier où j'étais, qui j'étais, qui m'accompagnais... Je fis le point : cette journée avait si bien commencé ! Et là, d'un coup, tout avait basculé... Je me promis de tout faire afin que la situation redevienne comme avant. Si seulement un bouton RESET était présent pour influer le cours de la vie ... Des touches, comme sur un lecteur DVD, permettant de revenir en arrière, de mettre sur pause, d'aller en avant... Ou bien d'arrêter et d'éjecter le DVD. Si jamais une invention comme ça voyait le jour, je serais le premier à l'acheter. Là, jaurais appuyé sur la touche Marche Arrière, désireux de re-considérer Satheen comme ma Meilleure Amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 20:05

Je m'en rappelle, Noah m'avait dit un jour : " Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable". Cette phrase me rappelait beaucoup de souvenir mais aujourd'hui, je pouvais dire : " Quand le bruit de mon cœur s'arrête, ne reste que celui de mes larmes qui coulent sur mes joues". Il était devant moi et je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il me manquait déjà beaucoup trop, pour une fois il m'écoutait il ne disait rien alors que c'est cette fois ci que je voulais qu'il répondre. Je m'avançais vers lui et l'aidait a se lever nous étions en face l'un de l'autre et je le pris dans mes bras sans savoir pourquoi mais j'avais besoins de sentir qu'il était toujours la. Un léger sourire s'affichait puis je me décollait de lui, le regardant fixement dans les yeux :

- " Noah, parle moi, n'importe quoi ! Demande moi ce que tu veux, maintenant n'importe quoi, je le ferais sur le champs! Tu sais que tu es le plus important dans ma vie et que je ferais n'importe quoi pour toi alors vas y demande moi ce que tu veux "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 20:09

Ainsi, notre querelle prenait sûrement fin. Moi qui en avait rêvé...
" Noah, parle moi, n'importe quoi ! Demande moi ce que tu veux, maintenant n'importe quoi, je le ferais sur le champs! Tu sais que tu es le plus important dans ma vie et que je ferais n'importe quoi pour toi alors vas y demande moi ce que tu veux "
Je ne pu me résoudre à lui dire ce que je voulais réellement, c'était cela qui avait causé notre pseudo-dispute. Je réfléchis à ce que je pourrais lui dire.
- Tu es la plus importante à mes yeux, Satheen. Je n'ai jamais voulu te faire du mal, bien au contraire ...
Je me sentais encore trop faible pour poursuivre. Je décidais de m'allonger dans le sable chaud, les grains s'infiltrant partout : mes cheveux, mon short ... Je fermais doucement les yeux, conscient que le regard de Satheen était toujours braqué vers moi, impuissant. Je ne savais que faire d'autre, alors je fis mine de me sentir mal, et éludais sa question : "Vas y demande moi ce que tu veux ". J'espérais qu'elle ne soupçonnerait pas cette vilaine mascarade de ma part. Non, impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 20:16

" Noah Antony Tucker, je te connais depuis bien trop longtemps pour que tu puissent me faire ce coup la ! Ne fais pas semblant d'être encore mal parce que tu sais que je vais m'inquiéter pour rien donc m'énerver. Tu te levé tout de suite et tu répond a ma question, tes petits mascarades de gamins de 5 ans ne marche plus avec moi, n'oublie pas que je suis ta meilleure amie, alors répond , et sur la champs ! "

Je connaissait assez bien Noah pour savoir quand il me menait en bateau ou non et sur ce coup la, il me menait carrément en bateau. Je le regardais alors qu'il était toujours allonger, je pris sa main et avec ma force le mit debout et attendais une réponse de sa part
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 20:37

- Waaw, mais tu en as de la force !
Satheen était peut-être petite mais coriace. Elle ne se laissait pas prendre à mon petit jeu. Je me sentis nul, sur ce coup là. Mais bon, j'essayais de gagner du temps en prétextant vouloir un peu d'eau. Elle ne pu refuser, et me passa sa bouteille - que je vidais goulument. J'allais la mettre à la poubelle, faisant de tout petits pas visant à retarder le moment de mon retour à son côté. Elle ne fit même pas attention, pour une fois. Je ris nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 20:45

" Oui je sais, c'est a fore de faire des pompes avec toi " . Il allait jeter la bouteille que je venais de lui donner. Je m'assit sur le sable attendant son retour et il me paraissait bien long, mais de toute manière a chaque fois, chaque minutes sans lui était longue donc ... ! Au bout d'un moment, je commençais a m'impatienter, je me tournais vers sa direction et vis sa lenteur a venir me rejoindre, j'étais forcer de laisser apparaitre un léger sourire mais très vite je répliquais :

" Noah; accélère le pas sinon je quitte cette plage " !

Tout était dit, il avait intérêt a se dépêcher s'il ne voulait pas que je parte sans lui, sans lui dire au revoir, sans un petit bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   Dim 18 Juil - 21:24

- Bon, d'accord ...
J'accélérais afin de la rejoindre. J'étais fin prêt pour formuler une réponse digne de ce nom.
- Et bien, je n'ai rien à te demander, si ce n'est d'oublier ce que je t'ai dis ces derniers jours. Fais comme si rien ne c'était passé, si ça t'es possible. Tu vois, j'ai fais le mauvais choix en te révélant le fond de mes sentiments... Effaces ça de ton esprit, tu veux ? Ce serait la meilleure solution pour nous deux. Et ne crois pas que je t'ai menti, ou que je change d'avis très vite : j'ai juste appris à tout faire pour garder les personnes qui me sont chères, même si cela exige des concessions plutôt énormes ...
Je croisais mes bras sur mon torse, attendant une parole, une réaction. Rien pour l'instant. Très bien, j'attendrais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le bruit des vagues disparait, ne reste que celui de nos pas sur le sable.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Labriz Seychelles | RESORT :: L'île Labriz Silhouette Seychelles :: Les extérieurs de l'île :: Les plages-